Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Opposés à l'Angleterre mercredi à Wembley en amical, les Bleus ont connu des fortunes diverses ce week-end sur tous les terrains d'Europe. Eric Abidal a reçu les félicitations de l'entraîneur du Barça Pep Guardiola pour sa prestation face à Villarreal (3-1), alors que Nasri et Sagna ont brillé avec Arsenal face à Everton (1-2). Ça a été en revanche plus compliqué pour Malouda avec Chelsea (0-3).

Opposés à l'Angleterre mercredi à Wembley en amical, les Bleus ont connu des fortunes diverses ce week-end sur tous les terrains d'Europe. Eric Abidal a reçu les félicitations de l'entraîneur du Barça Pep Guardiola pour sa prestation face à Villarreal (3-1), alors que Nasri et Sagna ont brillé avec Arsenal face à Everton (1-2). Ça a été en revanche plus compliqué pour Malouda avec Chelsea (0-3). LE BLEU DU WEEK-END : (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Soupçonné d'être un des leaders de la fronde de Knysna, mais blanchi par la FFF, Eric Abidal a été rappelé en équipe de France par Laurent Blanc pour affronter l'Angleterre, mercredi en amical à Wembley. Un retour en sélection qui semble donner des ailes au joueur du Barça, qui a su profiter de la suspension de Piqué et de la blessure de Milito, pour réaliser une grosse prestation face à Villarreal samedi (3-1), dans l'axe de la défense catalane au côté de Puyol. L'ancien lyonnais a même reçu des louanges de la part de Pep Guardiola. "Abi a été spectaculaire. Quand nous l'avons fait signer, nous savions qu'il pouvait aussi évoluer dans l'axe. Il a été d'une grande aide face à des attaquants aussi dangereux que Rossi et Nilmar", a confié l'entraîneur barcelonais en conférence de presse. Bien décidé à se servir de l'expérience en club et en sélection d'Abidal, Laurent Blanc souhaite en revanche exclusivement l'utiliser au poste de latéral gauche. "Eric Abidal a été sélectionné en tant que défenseur bien sûr, mais surtout d'arrière gauche. En suivant cette réflexion, il a retrouvé beaucoup de temps de jeu et une place de titulaire dans un club qui est Barcelone, ce n'est pas rien", avait expliqué le sélectionneur tricolore la semaine dernière lors de l'annonce de sa liste. En l'absence de Patrice Evra, Abidal pourrait profiter de cette rencontre face à l'Angleterre pour briguer un poste de titulaire dans le couloir gauche, Gaël Clichy ayant été peu convaincant jusque-là sous le maillot bleu. DE BUT EN BLEU (Tous les buteurs bleus du week-end) Les buts tricolores ont été peu nombreux ce week-end. Des joueurs présents dans la liste pour défier l'Angleterre, seul Bacary Sagna a trouvé l'ouverture. Le latéral droit, de retour de blessure après avoir été absent en raison d'une déchirure à la cuisse, a en effet inscrit le premier but d'Arsenal lors de la victoire sur la pelouse d'Everton (2-1) d'une frappe puissante dans un angle fermé. Sa deuxième réalisation sous les couleurs des Gunners depuis son arrivée à Londres. Entré en fin de match face au Sporting Gijon, Karim Benzema a été directement à l'origine du but victorieux du Real (1-0) en plaçant une tête qui a surpris le gardien adverse et a été poussé au fond des filets par Higuain. Si leur retour en sélection n'est pas d'actualité, David Trezeguet, pour Hercules face à la Real Sociedad (2-1), et Djibril Cissé, pour le Panathinaikos face à Larissa (1-1), ont eux aussi marqué. Muet avec Chelsea depuis le 23 octobre dernier en championnat, Florent Malouda n'a en revanche toujours pas retrouvé le chemin des filets pour les Blues et a même sombré avec l'ensemble de ses coéquipiers à Stamford Bridge face à Sunderland (0-3). DU COTE DE L'INFIRMERIE (Le point sur les blessés) Outre le retour gagnant de Bacary Sagna, ils étaient plusieurs Bleus à retrouver le terrain. Blessé à la cheville depuis deux mois, Franck Ribéry a fait sa rentrée avec le Bayern. Le milieu bavarois a même offert une passe décisive sur corner à Mario Gomez lors de la victoire face à Nuremberg (3-0). Légèrement touché à la cheville face à Newcastle la semaine dernière, Samir Nasri a levé tous les doutes en réalisant une grande prestation à Goodison Park. En pleine forme, l'ancien Marseillais était de tous les bons coups. De quoi rassurer Laurent Blanc. Le sélectionneur tricolore pourrait en revanche devoir se passer des services de l'un de ses deux titulaires en défense centrale, Philippe Mexès, incertain après avoir affronté la Juve avec la Roma (1-1). Du coup, le Président a fait appel à Younes Kaboul, qui a rejoint pour la première fois l'équipe de France A. Blessé à la cheville, Abou Diaby est toujours à l'infirmerie, tout comme Hatem Ben Arfa (fracture tibia-péroné). Victime d'un malaise vagal, lors de PSG-Lorient (1-1), Guillaume Hoarau devrait quant à lui bien être présent à Wembley. LA DECLA BLEUE: "C'est mon ambition secrète", Christophe Jallet (défenseur du PSG) (La petite phrase de la semaine) Très performant dans le couloir droit du Paris Saint-Germain depuis le début de la saison, Christophe Jallet semble avoir franchi un nouveau palier cette saison. Et l'ancien Lorientais compte bien profiter du bon début de saison du club de la capitale pour taper à la porte de l'équipe de France. "Mon entourage me parle des Bleus, mais ça ne me hante pas. C'est mon ambition secrète. Je me donne les moyens et ce serait un très grand honneur. Mais si je m'amuse à me comparer à Bacary Sagna, il n'y a pas photo. (...) Les Bleus, ce n'est pas un dû", a-t-il confié cette semaine au Parisien. DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Si j'étais Laurent Blanc, je garderai un oeil sur Antoine Griezmann. Auteur dimanche de son troisième but de la saison avec la Real Sociedad face à Hercules (1-2), le jeune milieu de terrain de 19 ans est devenu quasi-incontournable au sein du club basque. Il a même reçu à l'issue de la rencontre les félicitations de l'un de ses glorieux aînés sous le maillot tricolore, David Trezeguet. Sélectionné avec les Espoirs pour affronter la Russie mardi en amical, le natif de Mâcon franchi les échelons quatre à quatre. A lui de ne pas brûler les étapes.