Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Alors que Laurent Blanc annoncera mercredi la liste des joueurs pour Angleterre-France (17 novembre), le weekend a été contrasté pour les Bleus sur tous les terrains d'Europe. Alors que Nasri, touché au mollet lors de la défaite d'Arsenal à Newcastle (0-1), a rejoint Diaby à l'infirmerie, Hoarau a retrouvé le chemin des filets face à l'OM (2-1) et Gameiro s'est offert un doublé face à Saint-Etienne (2-1).

Alors que Laurent Blanc annoncera mercredi la liste des joueurs pour Angleterre-France (17 novembre), le week-end a été contrasté pour les Bleus sur tous les terrains d'Europe. Alors que Nasri, touché au mollet lors de la défaite d'Arsenal à Newcastle (0-1) a rejoint Diaby à l'infirmerie, Hoarau a retrouvé le chemin des filets face à l'OM (2-1) et Gameiro s'est offert un doublé face à Saint-Etienne (2-1). DU COTE DE L'INFIRMERIE (Le point sur les blessés) Titulaire avec l'équipe de France face à la Roumanie (2-0) et entré en jeu dans la dernière demi-heure face au Luxembourg (2-0), Samir Nasri pourrait manquer le match amical des Bleus, prévu le 17 novembre prochain à Wembley face à l'Angleterre. Dimanche, le milieu d'Arsenal est en effet sorti à la 56e minute de la rencontre face à Newcastle (0-1), à la suite d'une douleur au mollet gauche ressentie en première période. L'ancien marseillais a ainsi rejoint un autre tricolore à l'infirmerie, Abou Diaby, absent depuis le 16 octobre dernier en raison d'une blessure à la cheville qui inquiète au plus haut point son entraîneur Arsène Wenger. "Regardez Diaby depuis ce tacle, il n'a jamais pu retrouver son niveau normal. Il n'était pas lui-même (quand il jouait) et aujourd'hui nous sommes inquiets pour lui. Il a vu deux chirurgiens. Nous devons nous nous montrer patients et voir s'il arrive à se débarrasser de cette blessure", a ainsi confié le manager des Gunners. Le sélectionneur tricolore devra également se passer de Franck Ribéry, qui a différé son retour avec le Bayern en raison d'un deuil familial. De son côté, Hatem Ben Arfa, victime d'une fracture tibia-péroné début octobre, ne sera pas de retour avant de longs mois. Titulaire dimanche dans les rangs de l'AS Rome, lors du derby face à la Lazio (2-0), Jérémy Menez a quant à lui dû quitter ses partenaires dès la 39e minute, en raison de douleurs au mollet gauche. Rien de grave toutefois selon le staff du club de la Louve LE BLEU DU WEEK END: (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Muet depuis le 11 septembre dernier et une large victoire du PSG face à Arles-Avignon (4-0), à l'occasion de la 5e journée de Ligue 1, Guillaume Hoarau a retrouvé le chemin des filets au meilleur moment pour le club de la capitale en inscrivant le deuxième but des siens lors du choc face à l'OM (2-1), dimanche en clôture de la 12e levée du championnat. Reprenant victorieusement une ouverture de Nenê, en glissant le cuir entre les jambes de Steve Mandanda, le Réunionnais offre un double avantage aux Parisiens dès la 19e minute qui s'avèrera suffisant pour l'emporter. Un grand ouf de soulagement pour le longiligne avant-centre, pas avare d'effort, mais dont la maladresse était de plus en plus pointée du doigt. Présents dans les tribunes du Parc des Princes dimanche, Laurent Blanc et Alain Boghossian ont dû apprécier. Le sélectionneur et son adjoint ont en revanche dû être déçus par les performances de Mathieu Valbuena et Loïc Rémy dans le camp d'en face. André-Pierre Gignac a pour sa part beaucoup tenté, mais sans réussite. DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur) Suspendu un match en bleu suite à la grève de Knysna et snobé par le nouveau sélectionneur depuis son replacement en défense central, Jérémy Toulalan, qui n'est plus apparu sous le maillot frappé du coq depuis la Coupe du monde, pourrait faire son retour face à l'Angleterre. Remis de sa blessure au cinquième métatarse du pied droit, le milieu de terrain de l'OL, qui a retrouvé son poste de prédilection au milieu de terrain, a en effet été pré-convoqué par Laurent Blanc, selon Le Progrès. L'ancien Nantais, qui n'est entré qu'à dix minutes de la fin face à Rennes samedi (1-1), manque toutefois encore de rythme. Reste qu'une sélection pourrait lui faire le plus grand bien, lui qui a été très marqué par les événements survenus cet été en Afrique du Sud. DU BUT EN BLEU (Tous les buteurs bleus du week-end) Outre Guillaume Hoarau, d'autres tricolores ont trouvé le chemin des filets ce week-end. Entré en jeu face à la Biélorussie (0-1), Kévin Gameiro, qui est en revanche resté sur le banc lors des trois matches suivants des Bleus, a inscrit un doublé face à Saint-Etienne samedi, offrant un précieux succès aux Lorientais (2-1). Le buteur breton a frappé à six reprises en Ligue 1 depuis le début de la saison. Appelé pour le match amical face à la Norvège cet été (1-2), Charles N'Zogbia a marqué sur coup franc pour Wigan (75e), mais c'était toutefois insuffisant pour permettre aux Latics de s'imposer à Blackburn (1-2). Titulaire pour la première fois de la saison en Serie A avec l'AC Milan, Mathieu Flamini a lui aussi été décisif face à Bari, en inscrivant le deuxième but de la victoire des siens (3-2), d'une belle pichenette sur le gardien à la suite d'un bon service d'Ibrahimovic (31e). S'il compte trois sélections en Bleu, le milieu rossonero n'a encore jamais été appelé par Laurent Blanc. DECLA BLEUE: "Une provocation de plus de la part de Domenech", Fernand Duchaussoy, président de la Fédération française de football L'ombre de Raymond Domenech plane toujours sur l'équipe de France. Démis de toute fonction au sein de la Fédération française de football le 3 septembre dernier, l'ancien sélectionneur des Bleus a saisi les prud'hommes mardi dernier afin d'obtenir une indemnité de licenciement de 2 millions d'euros, soit plus de deux années de salaire. Le prédécesseur de Laurent Blanc conteste son licenciement pour faute grave, ce qui a suscité la colère du président de la FFF, Fernand Duchaussoy, qui a réagi par l'intermédiaire d'un communiqué indiquant notamment que "le montant des prétentions de M. Domenech en matière d'indemnisation est, quant à lui, extravagant et constitue une provocation de plus de la part de l'intéressé ". Affaire à suivre...