Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Karim Benzema a revu la lumière avec le Real, victorieux (3-1) face à Hercules, où Trezeguet a encore marqué. Au milieu d'un week-end peu prolifique pour nos attaquants bleus, Djibril Cissé a frappé deux fois avec le Panathinaïkos et affiche sa détermination de retrouver au plus vite les Bleus, dont la défense centrale pose encore question.

Karim Benzema a revu la lumière avec le Real, victorieux (3-1) face à Hercules, où Trezeguet a encore marqué. Au milieu d'un week-end peu prolifique pour nos attaquants bleus, Djibril Cissé a frappé deux fois avec le Panathinaïkos et affiche sa détermination de retrouver au plus vite les Bleus, dont la défense centrale pose encore question. LE BLEU DU WEEK END : Karim Benzema (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Une renaissance, ou presque... Annoncé comme « mort » mercredi par la presse espagnole au lendemain du match de Coupe du roi face à Murcie (0-0) qu'il avait traversé comme une âme en peine, Karim Benzema a revu la lumière, samedi soir, à l'occasion du déplacement délicat du Real Madrid sur la pelouse de Hercules. Entré en jeu à la 76e minute de jeu alors que les deux équipes étaient à 1-1, l'ancien Lyonnais fut à l'origine du deuxième but des siens par une frappe repoussée par le gardien et suivie par Ronaldo, avant d'offrir un caviar au Portugais pour le 3-1. "Karim a vraiment bien joué, il a été extra en attaque." Les félicitations sont signées José Mourinho, entraîneur heureux et auteur d'une embrassade chaleureuse envers le Français au coup de sifflet final, comme tous ses coéquipiers quelques instants auparavant. De quoi redonner le sourire à Benzema, qui a déjà réussi de bonnes choses sous le maillot Merengue, sans jamais réussir à confirmer. Le plus dur commence donc peut-être pour lui. DU COTE DE L'INFIRMERIE (Le point sur les blessés) Aucune nouvelle blessure n'est à déplorer ce week-end. Sur le flanc, ne restent donc que Franck Ribéry et Abou Diaby, tous deux touchés à la cheville droite et dont les dates de reprise respectives restent à définir. Jérémy Ménez, de retour d'une blessure à la cuisse, est entré dix minutes avec la Roma lors de sa victoire face à Lecce (2-0). DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur) Dès sa prise de fonctions, Laurent Blanc avait affirmé vouloir s'appuyer sur une assise défensive solide, quitte à associer deux joueurs en défense centrale sans repères préalables et de leur donner du temps. Une ligne de conduite à laquelle le sélectionneur s'est depuis tenu, en renouvelant sa confiance sans défaillir à la paire Mexès-Rami. Le problème pour Blanc, c'est qu'il n'avait certainement pas envisagé que ces deux joueurs traversent un premiers tiers de saison aussi difficile. Philippe Mexès, du côté de la Roma, semble avoir peu à peu perdu sa place de titulaire au profit de Juan et Burdisso. Mais Claudio Ranieri ne manque pas une occasion de rappeler l'importance du Français dans son dispositif. Le cas d'Adil Rami est bien différent. L'Arlésien est évidemment titulaire indiscutable au sein de la charnière du Losc, où il est associé à Chedjou. Mais depuis quelques semaines, Rami est clairement moins performant. Pire, sur les trois derniers matches de Lille, il est fautif sur un but à chaque fois. Ainsi, à Lyon (1-3), il avait été à l'origine du deuxième but de l'OL à la suite d'une mésentente avec Landreau. Une situation qui s'est répétée presque à l'identique ce dimanche à Valenciennes (1-1), où Rami a manqué son intervention sur l'égalisation de VA. A ces deux fautes s'ajoute un dégagement plein axe face à l'OM, qui amène le deuxième but phocéen par Lucho (1-3). En clair, trois erreurs consécutives pas dignes d'un titulaire indiscutable en équipe de France, qui n'auront certainement pas échappées à Laurent Blanc, éminent spécialiste du poste. DU BUT EN BLEU (Tous les buteurs bleu du week-end) Ce week-end n'a pas été le plus prolifique pour nos attaquants internationaux. En Ligue 1, Kévin Gameiro a cependant retrouvé le chemin des filets avec Lorient face à Arles-Avignon (2-0), inscrivant son quatrième but de la saison. En Angleterre, Nicolas Anelka, si on le considère encore sélectionnable, a égalisé en faveur de Chelsea (2-1) face à Blackburn, sa troisième réalisation de l'exercice. En réalité, le buteur tricolore le plus en verve cette semaine se nomme Djibril Cissé. L'ancien Auxerrois a été le grand artisan du succès du Panathinaïkos (2-1) dans le derby bouillant d'Athènes face à l'Olympiakos. "Je me sens en grande forme, et ce n'est pas fini", a confié Cissé dans les colonnes de L'Equipe. "Croyez-moi, je vais me battre pour retrouver les Bleus contre l'Angleterre. " En espérant que Laurent Blanc reçoit les images du championnat grec... DECLA BLEUE : "Je suis à la disposition de Laurent Blanc", David Trezeguet, attaquant de Hercules Alicante Si Laurent Blanc cherche un cadre offensif qui marque et qui rêve toujours du maillot frappé du coq, il est tout trouvé en la personne de David Trezeguet. L'ancien joueur de la Juventus a inscrit samedi son cinquième but de la saison lors de la défaite de son Hercules (1-3) face au Real Madrid. "Le discours de l'entraîneur a été clair, il compte plus sur une nouvelle génération. Si un jour, on a la possibilité d'être de nouveau convoqué, ça peut être quelque chose d'exceptionnel pour moi." Le message est -encore- passé.