Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

Auteur de deux buts sous le maillot de l'équipe de France, face à la Roumanie puis Luxembourg (2-0), Yoann Gourcuff a poursuivi sur sa lancée en inscrivant son premier but sous les couleurs de l'OL, dimanche face à Lille (3-1). Autre Bleu en vue ce week-end, mais pour d'autres raisons, Alou Diarra. Le capitaine girondin risque au maximum six mois de suspension pour avoir bousculé l'arbitre lors d'Auxerre-Bordeaux (0-1).

Auteur de deux buts sous le maillot de l'équipe de France, face à la Roumanie puis Luxembourg (2-0), Yoann Gourcuff a poursuivi sur sa lancée en inscrivant son premier but sous les couleurs de l'OL, dimanche face à Lille (3-1). Autre Bleu en vue ce week-end, mais pour d'autres raisons, Alou Diarra. Le capitaine girondin risque au maximum six mois de suspension pour avoir bousculé l'arbitre lors d'Auxerre-Bordeaux (0-1). LE BLEU DU WEEK-END (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Capitaine de l'équipe de France lors des deux derniers matches des éliminatoires de l'Euro 2012, et des Girondins de Bordeaux, Alou Diarra a commis un geste qui pourrait lui valoir très cher. Alors qu'il venait d'écoper d'un carton jaune pour une faute grossière commise à l'entrée de la surface lors d'Auxerre-Bordeaux (0-1), le milieu de terrain a bousculé volontairement l'arbitre, Wilfried Bien, et récolté un carton rouge logique. Un geste inacceptable et passible de six mois de suspension ferme. Ce qui était arrivé au Nancéien Youssouf Hadji en fin de saison dernière. Conscient de la gravité de sa réaction, le natif de Villepinte s'est excusé aussitôt. Une attitude qui pourrait lui permettre de bénéficier d'une certaine mansuétude de la part de la commission de discipline de la LFP. DU BUT EN BLEU (Tous les buteurs bleus du week-end) Muet depuis le début de la saison, Yoann Gourcuff a inscrit trois buts en un peu plus d'une semaine. Après avoir frappé par deux fois avec les Bleus face à la Roumanie et au Luxembourg, le meneur de jeu tricolore a ouvert son compteur avec l'OL, dimanche soir face à Lille (3-1). L'ancien bordelais a profité d'un dégagement plein axe de son coéquipier tricolore Adil Rami pour "fusiller" Mickael Landreau du droit et donner ainsi deux buts d'avance aux siens avant le repos. Egalement buteur face à la Roumanie, Loïc Rémy a de nouveau trouvé le chemin des filets, samedi, en inscrivant le but de la victoire de l'OM face à Nancy (1-0). Une réalisation entachée d'une faute de l'ancien attaquant niçois sur le gardien Damien Grégorini. Auteur de deux passes décisives pour ses deux premiers matches en bleu, Dimitri Payet a transformé un penalty pour Saint-Etienne, qu'il avait lui-même obtenu, face à Nice (1-2). Même sang-froid pour le buteur de Lorient Kévin Gameiro face à Valenciennes (2-1). A noter l'ouverture du score parisienne de Mamadou Sakho d'une frappe croisée du droit, lors de Toulouse-PSG (0-2). En Angleterre, Samir Nasri a aussi marqué sur penalty pour Arsenal, lors de la victoire face à Birmingham (2-1). Enfin, Charles N'Zogbia, qui avait participé au match amical des Bleus face à la Norvège en août dernier (1-2), s'est offert un doublé en moins de deux minutes pour Wigan, de la tête et d'une frappe du gauche dans la lucarne. Insuffisant toutefois pour permettre aux Latics de s'imposer face à Newcastle (2-2). DECLA BLEUE: "Blanc était un ami. Je ne prétendais pas devoir être convoqué, mais je pensais mériter au moins un coup de téléphone", Sébastien Frey (La petite phrase de la semaine) Sélectionné à deux reprises sous l'ère Raymond Domenech, Sébastien Frey, qui avait pourtant annoncé sa retraite internationale au lendemain du fiasco de l'Euro 2008 pour lequel il avait était appelé, n'a pas totalement tiré un trait sur l'équipe de France. Toujours aussi sûr de son talent, le gardien de la Fiorentina a confié à La Gazzetta dello Sport qu'il attendait néanmoins un coup de fil de son ami Laurent Blanc. Comme il en convient lui-même, la concurrence s'annonce toutefois particulièrement rude pour prétendre retrouver les Bleus (Hugo Lloris, Steve Mandanda, Cédric Carrasso, Stéphane Ruffier...). DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Convoqué en équipe de France en août 2007 pour le match amical face à la Slovaquie (victoire 1-0 des Bleus), Jérémy Mathieu n'a jamais eu l'occasion de porter le maillot tricolore. L'ancien toulousain pourrait toutefois rapidement revêtir la tunique frappée du coq tant il enchaîne les bonnes performances avec le FC Valence. Samedi, le joueur formé à Sochaux était titulaire pour défier le Barça au Camp Nou. Si le club ché s'est incliné (1-2), cédant du coup la première place au Real Madrid, le Franc-Comtois a été très actif dans son couloir gauche et a délivré une passe décisive, sa troisième depuis le début de la saison, à son coéquipier Pablo Hernandez, auteur de l'ouverture du score. A 27 ans, Jérémy Mathieu semble en pleine force de l'âge et titulaire dans l'un des meilleurs clubs d'Europe. De quoi donner peut-être des idées à Laurent Blanc. DU COTE DE L'INFIRMERIE (Le point sur les blessés) Outre les absents de longue durée, Franck Ribéry, qui souffre toujours de la cheville et ne sera pas de retour avant trois semaines, ou encore Hatem Ben Arfa, victime d'une fracture tibia-péroné il y a quinze jours, de nombreux internationaux tricolores sont restés à l'infirmerie ce week-end. A commencer par Bacary Sagna, qui, suite à une déchirure à une cuisse, sera sur le flanc pour encore deux semaines. Si son coéquipier chez les Gunners Abou Diaby était bien titulaire face à Birmingham, ce dernier ressent toujours une gêne à la cheville, selon son entraîneur Arsène Wenger. En Ligue 1, Benoît Trémoulinas, victime d'une déchirure à la cuisse, a raté son premier match de la saison avec Bordeaux, alors que Jérémy Toulalan, qui souffre toujours d'une inflammation du cinquième métatarse, est sorti avant la mi-temps de Lyon-Lille et est incertain pour la rencontre de mercredi en Ligue des champions, face au Benfica Lisbonne.