Le journal des Bleus

  • A
  • A
Le journal des Bleus
Partagez sur :

A cinq jours de France-Roumanie, samedi soir au Stade de France, Laurent Blanc risque de devoir faire sans Abou Diaby, touché à la cheville contre Chelsea ce week-end. Le sélectionneur national doit aussi cogiter sur l'état de forme de ses attaquants, tous muets sur les pelouses européennes. Le point sur les Bleus.

A cinq jours de France-Roumanie, samedi soir au Stade de France, Laurent Blanc risque de devoir faire sans Abou Diaby, touché à la cheville contre Chelsea ce week-end. Le sélectionneur national doit aussi cogiter sur l'état de forme de ses attaquants, tous muets sur les pelouses européennes. Le point sur les Bleus. LE BLEU DU WEEK-END : Abou Diaby (Coup de génie, coup de pompe, focus sur un Bleu en vue ou non, ce week-end) Abou Diaby n'est physiquement pas au mieux. Titulaire lors de la défaite d'Arsenal contre Chelsea (0-2), dimanche à Stamford Bridge, le milieu de terrain des Gunners a dû sortir peu après l'heure de jeu. "Il a mal à la cheville et est incertain pour les deux matches à venir de l'équipe de France", a révélé Arsène Wenger aussitôt après la rencontre. En milieu de semaine, au moment de communiquer sa liste de vingt-trois joueurs pour la Roumanie et le Luxembourg, Laurent Blanc avait déjà mis "un petit point d'interrogation" sur le joueur et espérait qu'il "ait du temps de jeu" contre les Blues. Il en a eu, mais a repris un coup. Résultat: il n'est pas arrivé avec ses coéquipiers londoniens - Bacary Sagna, Gaël Clichy et Samir Nasri - à Clairefontaine, ce lundi. Ça sent le forfait... DU BUT EN BLEU (Tous les buteurs bleus du week-end) S'il avait encore été en poste, Raymond Domenech aurait apprécié. Plusieurs des joueurs qu'il avait convoqué avant ou pendant la Coupe du monde 2010 ont trouvé le chemin des filets ce week-end. Djibril Cissé, auteur d'un doublé avec le Panathinaïkos, n'est désormais plus qu'à un but de Florent Malouda en tête des plus fines gâchettes tricolores sur le Vieux continent (6 buts). Jimmy Briand a lui aussi inscrit un doublé lors de la victoire de Lyon à Nancy (3-2). Dans le doute, André-Pierre Gignac a marqué contre Saint-Etienne (1-1) pour la première fois depuis qu'il a rejoint l'OM. Michaël Ciani, décisif contre Lorient (1-0), et Moussa Sissoko, qui a réduit l'écart face à Rennes (1-3), ont eux aussi brillé. Dommage qu'aucun d'entre eux ne figure dans la liste de Laurent Blanc... LA DECLA BLEUE: "Très heureux mais pas démonstratif", Yoann Gourcuff (La petite phrase de la semaine) Alors qu'un journaliste a fait remarquer à Yoann Gourcuff qu'il ne montrait pas une joie très expressive à l'annonce de sa sélection chez les Bleus, jeudi dernier, l'intéressé a réagi: "Non, non, je suis très heureux. C'est juste que je ne suis pas démonstratif, mais je suis très content de revenir chez les Bleus. Je l'ai déjà dit, je ne sais pas comment je peux mieux vous le faire comprendre..." La recrue star de l'OL avait effectivement affiché sa satisfaction au début de son point-presse, déclarant par exemple que "voir à la télé les Bleus au Stade de France ou en Bosnie (lui) avait donné envie de revenir". Et l'ancien Bordelais de conclure: "Voilà, j'aurai le sourire quand je les rejoindrai de nouveau..." DANS LA PEAU DE LAURENT BLANC (Et si on se mettait à la place du sélectionneur...) Quand il voit la forme de ses attaquants, Laurent Blanc doit cogiter autant que nous. Voire davantage. Si Karim Benzema a marqué il y a deux semaines avec le Real Madrid, il n'a même pas pris part au festival des Merengue contre le Deportivo La Corogne (6-1), dimanche soir en Liga. Pire, quand José Mourinho lui a donné sa chance face à Auxerre (1-0), lors de la deuxième journée de la Ligue des champions, il a été très moyen. Sans doute l'ancien Lyonnais sera-t-il titulaire devant la Roumanie, samedi prochain, à la faveur de sa dernière prestation convaincante avec les Bleus en Bosnie-Herzégovine. Mais ne risque-t-il pas, à force, de chuter dans la hiérarchie des attaquants tricolores ? Une hiérarchie qui risque d'être bousculée si Guillaume Hoarau, encore muet avec le PSG contre Nice (0-0), Loïc Rémy et Kevin Gameiro ne retrouvent pas vite la confiance et que les "absents" continuent de flamber. DU COTE DE L'INFIRMERIE (Le point sur les blessés) A part l'incertitude concernant Abou Diaby, Laurent Blanc a dû regretter l'affreux tacle de Nigel de Jong sur Hatem Ben Arfa, lors du match entre Manchester City et Newcastle. Car l'ancien Marseillais, non retenu dans la liste pour les deux prochains matches de l'équipe de France, sera absent six mois pour soigner sa jambe cassée. Un coup dur pour le joueur, comme pour le sélectionneur des Bleus qui s'était appuyé sur le nouvel ailier des Magpies en Norvège (1-2), lors de son premier match à la tête des Tricolores. A noter que Franck Ribéry, toujours en délicatesse avec sa cheville droite, ne devrait pas revenir sur les pelouses avant la fin du mois d'octobre.