Le Japon y était presque...

  • A
  • A
Le Japon y était presque...
Partagez sur :

A une poignée de minutes près, le Japon aurait remporté samedi son premier (et dernier) succès lors de la Coupe du monde. Lors de leur ultime rencontre, les Nippons ont en effet mené 23-15 à cinq minutes de la fin, avant de se faire reprendre in extremis par le Canada (23-23). Ce nul permet aux Canucks d'être encore mathématiquement en course pour les quarts, même s'il faudrait un miracle...

A une poignée de minutes près, le Japon aurait remporté samedi son premier (et dernier) succès lors de la Coupe du monde. Lors de leur ultime rencontre, les Nippons ont en effet mené 23-15 à cinq minutes de la fin, avant de se faire reprendre in extremis par le Canada (23-23). Ce nul permet aux Canucks d'être encore mathématiquement en course pour les quarts, même s'il faudrait un miracle... Comme lors de l'édition 2007, le Japon et le Canada se sont séparés sur un match nul ce mardi à Napier (23-23). Sur la physionomie de la partie, les Japonais peuvent cependant nourrir des regrets. Les Canadiens frappent pourtant d'entrée par Van der Merwe qui, profitant d'une erreur individuelle en défense, inscrit le premier essai du match (7-0, 8e). La réplique japonaise est immédiate: le talonneur Horie conclut un beau mouvement collectif, où avants et arrières ont participé (7-7, 10e). Les hommes de John Kirwan dominent alors franchement leurs adversaires jusqu'à la pause. Dans le sillage d'un Nicholas très conquérant, ils finissent par être récompensés par un essai d'Endo et virent en tête à la pause (7-17, 40+1e). Alors qu'ils apparaissent émoussés depuis le début du match, les Canadiens sont remis sur les rails par Mackenzie qui signe un essai personnel (12-17, 45e), synonyme d'espoirs retrouvés pour les Canucks. Sans brio mais avec application, ses coéquipiers mettent enfin la main sur le ballon et reviennent à deux points des Nippons (15-17, 64e). Ces efforts sont cependant ruinés par deux fautes consécutives, qu'Arlidge convertit en points pour le Japon qui se détache à moins de dix minutes de la fin (15-23, 73e). Mais les Canucks terminent le match comme ils l'ont commencé, fort, et Monro inscrit l'essai de l'espoir (20-23, 75e) avant de remettre, au pied, les deux équipes à égalité (23-23, 78e) pour un nul final assez heureux pour ses troupes. Un nul qui permet en tout cas aux Canadiens de rester mathématiquement en course pour les quarts de finale dans cette poule A. La recette pour passer le cap du premier tour ? Une défaite de la France face aux Tonga samedi et un improbable exploit canadien face à la Nouvelle-Zélande dimanche ! Les Japonais repartent quant à eux au pays sans avoir pu accrocher le second succès de leur histoire en Coupe du monde, il aura manqué deux minutes...