Le Japon, à quitte ou double

  • A
  • A
Le Japon, à quitte ou double
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Les Japonais peuvent accompagner les Pays-Bas en cas de victoire.

CM 2010 - Les Japonais peuvent accompagner les Pays-Bas en cas de victoire.Pas besoin d'avoir intégré une grande école d'ingénieur pour comprendre le problème qu'ont à résoudre le Danemark et le Japon. Dans un groupe E dominé par les Pays-Bas, qualifiés pour les huitièmes de finale après deux matches sans faute, ces équipes sont au coude à coude avant leur confrontation ce jeudi soir à Rustenburg. Avec trois points au compteur et les mêmes rêves de grandeur. Mais il n'y aura de la place que pour l'une d'elles.Deuxièmes de la poule avant ce match décisif, les Japonais ont un avantage de taille: deux scénarios sur trois leur conviendraient. Leur différence de buts, supérieure d'une unité par rapport à celle de leurs adversaires, leur permettra de ne pas sortir en cas de résultat nul. "Le match contre le Japon ne sera pas facile, convient sur le site de la Fifa Nicklas Bendtner. Mais nous voulons la victoire. Je les ai déjà vus jouer. Ils pratiquent un très bon football et sont très combatifs."Ce que l'attaquant vedette du Danemark oublie de dire, sans doute par politesse, c'est que la dynamique n'est pas en faveur des Nippons, battus lors de leur dernier match par les Néerlandais (0-1) alors que les "Danish Dynamites" restent eux sur un succès arraché face au Cameroun (2-1). Une victoire qui peut constituer un déclic. "En 1998, nous avons eu un peu de chance en réussissant à nous qualifier pour les huitièmes avec seulement quatre points au compteur, se souvient le sélectionneur Morten Olsen. Aujourd'hui, nous avons besoin de six points et, à ce niveau de la compétition, ça va être un peu plus difficile."L'histoire parle également en faveur des Danois, qui n'ont jamais été éliminés au premier tour lors de leurs trois participations au Mondial. Les Japonais, eux, espèrent disputer les huitièmes de finale pour la première fois hors de leurs frontières. "Cela va être un match très tendu, très serré, annonce l'entraîneur japonais Takeshi Okada, toujours sur le site de la fédération internationale. Les joueurs savent ce qui est en jeu. Ils se voient offrir l'opportunité de réussir quelque chose de spécial." Ce pourrait même être quelque chose de grand puisque c'est l'Italie, championne du monde en titre et probable deuxième du groupe F, qui pourrait être leur adversaire au prochain tour.