Le Herta veut y croire

  • A
  • A
Le Herta veut y croire
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Berlin doit absolument battre Leverkusen pour espérer le maintien.

BUNDESLIGA - Berlin doit absolument battre Leverkusen pour espérer le maintien.Le feu couve à tous les étages en Bundesliga ! A 180 minutes du verdict désormais, la lutte fait rage pour le titre entre le Bayern et Schalke 04 – le club de Gelsenkirchen étant revenu à hauteur du finaliste de la Ligue des Champions la semaine passée et ne devant ronger son frein en position de dauphin qu'en raison d'une différence de buts favorable aux Munichois (+37 contre +24) – mais pas seulement... Le week-end qui s'annonce pourrait en effet être fatal au Hertha, au bord du gouffre depuis de longs mois. Lanterne rouge outre-Rhin depuis la 6e journée de championnat, le club phare de Berlin traverse une crise sans précédent depuis 1996, année de sa dernière promotion parmi l'élite allemande. Une chute inattendue alors que la formation entrainée en début de saison par le Suisse Lucien Favre avait achevé l'exercice précédent en quatrième position, après avoir longtemps tenu la corde dans la course au sacre. Lesté par une série de huit revers consécutifs à une victoire sur Hanovre lors de la 1ère levée – la seule que l'équipe ait signée à domicile jusqu'alors – le Hertha est aujourd'hui sur le point de payer l'addition. Condamné au sans fauteMalgré une réaction d'orgueil sensible aux premières lueurs du printemps, concrétisée par l'acquisition de sept unités en trois matches, Berlin n'a pris qu'un point lors des trois actes suivants et se trouve désormais contraint au carton plein. Attendue à Leverkusen puis hôte du Bayern, la formation de Friedhelm Funkel, reléguée à cinq longueurs des 15e et 16e places, ne peut même plus se permettre la faiblesse d'un partage des points. Une performance pourtant louable face au quatrième et au leader actuels de la Bundesliga, deux adversaires qui jouent gros en cette fin de saison: une qualification directe pour la prochaine édition de la Ligue des Champions et le titre. Outre Hanovre, perché à quatre points, Bochum et Nuremberg sont les derniers clubs à demeurer accessibles au Hertha. Prendre le meilleur sur l'une de ces deux équipes pourrait cependant suffire au bonheur des Berlinois, le 16e rang n'étant plus synonyme de relégation mais de barrage aller-retour contre le troisième de Bundesliga II depuis deux ans. La chance de Berlin ? Une ultime confrontation entre Bochum et Hanovre. Son principal atout ? Un goal-average moins alarmant (-20) que celui de ses trois concurrents directs. Ce n'est pas gagné pour autant...