Le Heat prend une leçon

  • A
  • A
Le Heat prend une leçon
Partagez sur :

Après avoir subi la folle remontée du Magic, jeudi, le Heat a montré de sévères limites, vendredi, lors de son voyage au Texas, à San Antonio. Les partenaires de LeBron James ont ainsi encaissé leur plus large revers de la saison (125-95). De retour de blessure, Tony Parker a rendu une copie plutôt propre, avec 15 points et 8 passes. Parmi les autres matches, on pourra noter la victoire des Bulls face au Magic (89-81), tandis que les Knicks s'inclinent face à Cleveland (115-119).

Après avoir subi la folle remontée du Magic, jeudi, le Heat a montré de sévères limites, vendredi, lors de son voyage au Texas, à San Antonio. Les partenaires de LeBron James ont ainsi encaissé leur plus large revers de la saison (125-95). De retour de blessure, Tony Parker a rendu une copie plutôt propre, avec 15 points et 8 passes. Parmi les autres matches, on pourra noter la victoire des Bulls face au Magic (89-81), tandis que les Knicks s'inclinent face à Cleveland (115-119). Le match de la nuit Le Heat n'y arrive pas. Pour la huitième fois en neuf rencontres, Miami a perdu face à une équipe prétendante au titre (Boston, San Antonio, Dallas, Lakers et Bulls). Après avoir subi une terrible remontée du Magic la veille, les partenaires de LeBron James ont cette fois été surclassés par les Spurs, vendredi, encaissant leur plus sévère défaite de la saison (125-95). Un revers qui s'est dessiné dès le premier quart, puisque l'écart était déjà de 24 points. "Nous avons simplement été pulvérisés", souffle le coach Eril Spoelstra, sur le site officiel de la NBA, ridiculisé par une équipe des Spurs toujours aussi impressionnante à domicile. Avec ce succès, les hommes de Gregg Popovich cumulent en effet 22 victoires de rang à la maison, record de la franchise. Un record qui en cache un autre puisque Manu Ginobili et sa bande ont inscrit 17 paniers derrière l'arc, dont huit dans le premier quart. "C'est très rare. Ça nous a permis d'avoir une superbe nuit", explique le coach texan, qui ressort de cette rencontre avec forcément plus de certitudes que son homologue venu de Floride. De son côté, Tony Parker a fait son retour sur le parquet, une semaine après sa blessure au mollet, alors que les médecins envisageait une absence d'environ un mois. Avec 15 points et 8 passes en 23 minutes passées sur le terrain, TP a donc parfaitement répondu à l'appel, faisant donc partie des huit Spurs à plus de dix points dans la soirée. "Il a effectué un traitement à base de foie gras et de truffes et ça a très bien marché", souriait Popovich après la rencontre, tout heureux de retrouver son meneur. Les Français Tony Parker n'est pas le seul représentant tricolore à avoir brillé la nuit dernière. Présent dans le cinq majeur de Phoenix, Mickaël Pietrus a rendu une bonne copie lors de la victoire des Suns sur le parquet de Milwaukee (102-88), l'ancien Palois signant 20 points (à 8 sur 14 aux tirs), 8 rebonds et 2 passes en 35 minutes. De son côté, Johan Petro s'est contenté d'un rôle de figurant lors du succès des Nets contre les Raptors (116-103) à Londres, pour ce qui constituait le premier match de saison régulière à l'étranger dans l'histoire de la NBA. Le pivot parisien n'a ainsi compilé que 3 points et 3 rebonds en dix minutes. Dans le camp canadien, Alexis Ajinça a mis à profit ses 5 minutes passées sur le parquet de l'O2 Arena en signant 4 points, 2 rebonds et 1 passe. 4 points, c'est également l'apport d'un Boris Diaw en petite forme lors du revers des Bobcats enregistré sur le terrain des Lakers (92-84). L'ancien pensionnaire des Suns a vu la réussite le fuir au tir (2/9), alors que Joakim Noah a également eu du mal à s'illustrer lors de la victoire des Bulls à Orlando (89-81), l'ancien Gator signant 2 points et 7 rebonds en 16 minutes. En revanche, Rodrigue Beaubois a parfaitement joué son rôle lors du 8e succès consécutif des Mavs, glané face aux Pacers (116-108), le Guadeloupéen signant 13 points eu seulement 14 minutes. La stat 30: Comme le nombre de rebonds pris par le Magic lors de leur défaite face aux Bulls (89-81). C'est le plus faible total de la saison pour les coéquipiers de Dwight Howard, qui en a lui-même glané un tiers (20 points et 10 rebonds). "C'était un match difficile pour nous. Je pense que les montagnes russes de la veille (face à Miami, ndlr) nous ont coûté énormément d'énergie. Nous n'avons pas réussi à élever notre niveau d'intensité", reconnaissait Jason Richardson, sur le site de la NBA.