Le Heat fait pschitt...

  • A
  • A
Le Heat fait pschitt...
Partagez sur :

Ils avaient sûrement rêvé meilleure entame. Pour leur premier match de la saison - un choc majuscule chez les Celtics, les trois compères du nouveau Big Three de Miami Dwyane Wade, Chris Bosh et LeBron James en ont été en effet quittes pour une première défaite 88-80. Si King James n'a pas démérité avec 31 points, ses deux compères ont en revanche été particulièrement à la peine...

Premier match, première défaite: ils avaient sûrement rêvé meilleure entame. Pour leur première sortie de la saison - un choc majuscule chez les Celtics, les trois compères du nouveau Big Three de Miami Dwyane Wade, Chris Bosh et LeBron James en ont été en effet quittes pour une première défaite 88-80. Si King James n'a pas démérité avec 31 points, ses deux compères ont en revanche été particulièrement à la peine... Le match de la nuit Les doutes levés au cours d'une pré-saison passablement perturbée étaient donc de rigueur. Et si Paul Pierce ne se montrait pas inquiet au sujet de la nouvelle attraction de la Ligue, le MVP des Finals 2008 expliquant "être sûr qu'ils vont parfaitement s'en sortir. Ce sont de grands joueurs. Et les grands arrivent toujours à trouver une solution.", l'icône de Boston aura pourtant été le premier à profiter du retard à l'allumage de la franchise floridienne. Car si les Celtics ont débuté la saison par un succès de prestige face à leurs nouveaux rivaux du Heat, les récents finalistes NBA n'ont guère eu besoin de s'employer à l'image d'un Paul Pierce rendant 19 points-9 rebonds sans forcer. Le ton de la rencontre a d'ailleurs été donné dès le premier quart tant les hommes de Pat Riley passaient au travers avec seulement neuf points inscrits, une première depuis l'hiver 2007 pour LeBron James. Le deuxième acte était à l'avenant et c'est ainsi que le sort de ce premier choc de l'année était bel et bien joué dès la pause, Miami accusant déjà 15 points de débours (45-30). Malgré une tentative de rapproché au retour des vestiaires, LeBron James signant 15 points dans le troisième quart pour permettre aux Floridiens de revenir à six unités (63-57), les hôtes de la soirée n'avaient plus qu'à dérouler dans la dernière ligne droite pour confronter le Heat à ses premières limites avec ce revers 88-80. LeBron James a pourtant fait ce qu'il a pu en attaque avec ses 31 points à 10 sur 21 aux tirs. Mais ce fut bien là, la seule satisfaction de la soirée. La faute à un jeu collectif déficient, le Heat rendant 17 pertes de balle -dont huit pour James et six pour Wade- conte 15 passes et une défense encore en rodage, les Celtics en profitant pour afficher 47% de réussite aux tirs. Et si King James s'est donc mis sur son 31 pour cette première, la solution ne pouvait être individuelle. Les deux autres vedettes floridiennes ont en effet été bien moins inspirées : Dwyane Wade a ainsi dû se contenter de 13 points à 4 sur 16 tandis que Chris Bosh était bloqué à 8 points à 3 sur 11. A l'inverse, le collectif du Massachussetts affichait déjà ses certitudes. Ray Allen, fidèle à ses habitudes, montrait la voie avec 20 points et un très réussi 5 sur 8 à longue distance et Glen Davis, remisé sur le banc au profit de Shaquille O'Neal, suivait en rendant 13 points à 6 sur 7 aux tirs. Ajoutez-y le premier double-double d'un Kevin Garnett auteur de 10 points-10 rebonds et les 9 points-7 rebonds du Shaq et le Heat ne pouvait soutenir la comparaison. Pour l'instant, tout du moins... Les Français Alors que le contingent tricolore n'a jamais été aussi important outre-Atlantique avec désormais douze représentants français sur les parquets NBA, un seul Bleu était à l'affiche de cette première nuit. Mais force est de constater que Nicolas Batum a frappé fort dès sa première sortie de l'année. Face à des Suns accrocheurs et passés en tête au retour des vestiaires, c'est en effet l'ancien Manceau qui a fait la différence dans le dernier quart avec notamment un tir primé et un panier à mi-distance pour créer un écart définitif puis deux nouveaux trois points pour sceller la victoire des siens. Finalement auteur de 19 points à 8 sur 17 aux tirs et 11 rebonds en 27 minutes, Batum a fait honneur à son statut de titulaire et les Blazers en ont profité pour s'imposer 106-92. La statistique Le repos lui aura été bien profitable. Pau Gasol a certes dû faire une croix sur les Championnats du Monde en Turquie, l'Espagne payant son absence par une élimination prématurée, mais l'Ibère a démarré pied au plancher la nouvelle saison. En attestent ses 29 points et 11 rebonds compilés en 39 minutes contre Houston. Et il fallait bien ça pour permettre aux champions en titre de démarrer par une victoire 112-110. Kobe Bryant a pourtant été tout autant productif avec 27 points mais, côté Rockets, Kevin Martin et Aaron Brooks ont également été en verve avec 26 et 24 points. Et c'est finalement Steve Blake qui a donné la victoire à sa nouvelle équipe en signant le trois points de la victoire dans les dernières secondes, Luis Scola et Brooks échouant derrière.