Le Heat a du répondant

  • A
  • A
Le Heat a du répondant
Partagez sur :

Dominé, dimanche, à l'occasion de la première manche de sa finale de conférence face aux Bulls, le Heat n'a pas traîné pour répliquer. Fort d'une défense intraitable et de la verve retrouvée du tandem LeBron James-Dwyane Wade, Miami s'est en effet imposé 85-75 dans le match 2, revenant à 1-1 et récupérant ainsi l'avantage du terrain avant le match 3, dimanche, en Floride.

Dominé, dimanche, à l'occasion de la première manche de sa finale de conférence face aux Bulls, le Heat n'a pas traîné pour répliquer. Fort d'une défense intraitable et de la verve retrouvée du tandem LeBron James-Dwyane Wade, Miami s'est en effet imposé 85-75 dans le match 2, revenant à 1-1 et récupérant ainsi l'avantage du terrain avant le match 3, dimanche, en Floride. Les super-héros sont de retour. Quelconques, dimanche, LeBron James et Dwyane Wade ont en effet retrouvé toute leur superbe ce mercredi. Ainsi, trois jours après avoir bafouillé son basket au point de devoir se contenter de 15 points à 5 sur 15 aux tirs et d'être dominé par un Luol Deng en verve, LeBron James est redevenu King James. Car non content de compiler un joli double-double avec 29 points à 12 sur 21 aux tirs et 10 rebonds, l'ancien Cav y est également allé de ses neuf points dans le money-time, initiant un 12-2 forcément décisif alors que les deux équipes étaient encore au coude à coude 73-73 à l'attaque des cinq dernières minutes... Un trois points pour mettre les siens définitivement devant, un tir à mi-distance, une pénétration toute en puissance conclue par un layup en haute altitude puis un dernier panier en déséquilibre: toute la gamme y est passée et les Bulls ne pouvaient plus suivre. Et ce d'autant plus que si Chris Bosh, avec 10 points et 8 rebonds a cette fois été discret, son compère Dwyane Wade, également passé au travers lors du match d'ouverture, n'était pas en reste. L'icône historique du Heat s'est certes contenté de lancers-francs à l'heure de faire la décision, mais avec notamment 24 points à 8 sur 16 aux tirs et 9 rebonds, Wade a évidemment joué un rôle capital dans le succès des Floridiens. Un rôle également rehaussé par une performance défensive de premier plan. Appelé en renfort pour prêter main forte à ses partenaires sur le traitement du dossier Derrick Rose, Wade a en effet été tout autant performant. En attestent les difficultés du MVP de la Ligue, certes encore meilleur marqueur des siens avec 21 points, mais au prix d'un piètre 7 sur 23 aux tirs et après avoir également été réduit à la portion congrue dans le quatrième acte avec seulement deux points inscrits. Rose fané, c'est toute l'attaque des Bulls qui tique: limités à un rédhibitoire 34% d'adresse collective, les hommes de Tom Thibodeau ont notamment touché le fond dans la dernière ligne droite, peinant à atteindre les dix unités sur la période. Derrick Rose à la peine Non sans oublier de rendre hommage à la performance de leurs visiteurs en général et du duo James-Wade en particulier, l'entraineur des Bulls préférait pointer du doigt un manque d'énergie. "On n'y était pas ce soir, regrettait Thibodeau à l'issue de la rencontre, on a manqué d'envie et d'énergie en attaque comme en défense. Et le résultat n'est vraiment pas beau à voir. On a été dominés dans l'envie, dans l'exécution et ça aurait été miraculeux de l'emporter." Profitant des trop nombreuses pertes de balle des Floridiens, les Bulls ont pourtant cru pouvoir signer un véritable hold-up après avoir été dominé de bout en bout. Malgré les 47% de réussite collective du Heat et sa suprématie au rebond, 46 prises à 41, les Bulls ne pointaient ainsi qu'à deux longueurs à la pause (46-48) et si Miami parvenait à s'échapper au retour des vestiaires et compter jusqu'à 11 points d'avance dans le troisième quart, un sursaut de ses hôtes, matérialisé par un 10-0 initié par Derrick Rose et un Joakim Noah pour le reste discret avec 9 points et 8 rebonds suffisaient à leurs autoriser tous les espoirs pour le dernier quart. Mais c'était sans compter sur le finish d'un LeBron James redevenu King James. Et qui a d'ores et déjà redonné rendez-vous au Heat pour le match 3, prévu dimanche en Floride...