Le Havre pas encore au point

  • A
  • A
Le Havre pas encore au point
Partagez sur :

FOOTBALL - Le Havre et Tours n'ont pas réussi à se départager, lundi, lors de la 21 journée de Ligue 2.

Battu par Brest, jeudi, Le Havre n'a pas réussi à redresser la barre, lundi, lors de la réception de Tours, premier match de la 21e journée de Ligue 2 (1-1).Qui a dit que le marché des transferts hivernal était inutile ? Certainement pas le HAC, qui peut se féliciter d'avoir eu le nez creux durant ce mercato. Buteur en vain lors de la défaite havraise à Brest (2-1), quelques jours plus tôt, Walid Mesloub, transfuge d'Istres, s'était fait remarquer pour sa première sous les couleurs normandes. Ce lundi soir, c'est son nouveau coéquipier Brice Jovial, tout droit venu de Beauvais pour sa part, où il avait inscrit neuf buts lors de la phase aller du championnat de National, qui a crevé l'écran.Il n'a fallu en effet que trois minutes à l'intéressé pour trouver ses marques. Alerté dans la surface tourangelle par un ballon piqué de Mesloub, Jovial convertissait son premier ballon havrais en but (1-0, 3e). Un départ tonitruant, forcément déstabilisant pour un nouvel arrivant, qui ne l'empêchait pas de jouer juste toute la partie durant. En face, pourtant, se dressait un Tours FC guère maladroit et revanchard, après sa troisième défaite de rang en L2 concédée trois jours auparavant devant Dijon (1-4). Un adversaire menaçant qui manquait dans la foulée de revenir au score.Giroud justifie son rangPour une charge de Kana-Biyik sur Touré dans la surface havraise, l'arbitre de la rencontre accordait un pénalty généreux aux visiteurs avant même le passage du cap des dix minutes de jeu. Une opportunité que Giroud, le meilleur buteur du championnat, ne concrétisait pas, victime de la bonne inspiration de Placide (9e). Alors malmené sur sa pelouse, le HAC réagissait néanmoins par justifier son avantage au score lors de la première période, grâce à l'activité de sa troisième recrue hivernale: l'indésirable Stéphanois Gigliotti. Seulement ni la reprise en extension de ce dernier (21e), ni sa frappe de l'extérieur consécutive à un astucieux piqué dans l'axe (24e) n'accrochaient le cadre de Salin. Cette maladresse toute relative, les Normands n'en avaient cure jusqu'à la pause, mais finissaient par la payer au retour des vestiaires. Parfaitement servi par Cétout dans l'axe et auteur d'un contrôle impeccable, Giroud frappait pour la 15e fois de la saison (1-1, 56e), donnant ainsi davantage de poids à la rumeur qui le veut partant pour l'élite dans les jours prochains. Malgré quelques banderilles, lointaines pour la plupart, placées de part et d'autres, le tableau d'affichage se refusait dès lors à désigner un vainqueur. Dos à dos sur le terrain, les deux équipes le restaient également dans l'esprit, amères fatalement devant ce partage des points. Mardi soir, une fois que la concurrence aura joué, les Havrais pourraient ne plus être du trio de tête. Un tiercé gagnant dont les Tourangeaux, 9e provisoirement, s'éloignent encore un peu plus ce lundi...