Le Havre, les mêmes armes

  • A
  • A
Le Havre, les mêmes armes
Partagez sur :

Malgré une fin d'exercice délicate la saison dernière, Le Havre mise toujours sur ce qui fait sa renommée, à savoir la formation. Dans le sillage de son entraîneur Cédric Daury, le HAC compte bien enfin retrouver la Ligue 1, trois ans après l'avoir quittée.

Malgré une fin d'exercice délicate la saison dernière, Le Havre mise toujours sur ce qui fait sa renommée, à savoir la formation. Dans le sillage de son entraîneur Cédric Daury, le HAC compte bien enfin retrouver la Ligue 1, trois ans après l'avoir quittée. LA SAISON DERNIERE Longtemps aux avant-postes du championnat de Ligue 2 2010-2011, le HAC aura payé cher une fin de saison complétement manquée. Deuxièmes à l'issue de la 28e journée, les Normands ont ensuite enchaîné une série de sept revers en neuf matches, fatale pour la montée. À l'arrivée, un bilan de 12 victoires, 13 nuls et 13 défaites, et une neuvième place au classement final. Pour ajouter à la déception havraise, le parcours dans les coupes nationales s'est avéré pour le moins sommaire. Le club s'est ainsi lourdement incliné en seizièmes de finale de Coupe de la Ligue sur le terrain d'Ajaccio (3-0). Le chemin de la Coupe de France s'est lui bouché dès le 7e tour, avec une défaite à Angers 2 buts à 1. LE RECRUTEMENT Peu de chamboulements au sein de l'effectif du club doyen cet été. Les rares retouches effectuées durant cette intersaison se veulent essentiellement offensives. Ainsi, outre le transfert définitif de Ben Fardou Mohamed vers Vannes, les deux attaquants titulaires ont plié bagage cet été, Mamadou Diallo atterrissant à Sedan, et le meilleur buteur Brice Jovial rejoignant la Ligue 1 et Dijon. Pour pallier ces deux départs, l'expérimenté James Fanchone (31 ans) débarque en provenance de Lorient, accompagné par un autre ex-Breton, le Rennais Frank Julienne, actuel international U19. Pour l'entraîneur Cédric Daury, le groupe ne méritait de toute façon pas un grand chantier: "Même si la fin de saison dernière a été compliqué, les trois-quarts de l'année nous ont donné satisfaction,, commente l'ancien coach castelroussin sur le site du club. L'objectif du mercato était donc avant tout d'ajouter une simple plus-value, et c'est ce qui a été fait." LE JOUEUR À SUIVRE Ce n'est qu'une demi-surprise de citer le gardien de but comme un des joueurs stars du club normand. Élu meilleur portier de Ligue 2 la saison passée, Johnny Placide perpétue depuis deux ans (et le départ du néo-retraité Christophe Revault) la digne tradition des derniers remparts Ciel et Marine, dans la lignée des Idriss Kameni, Nicolas Douchez ou encore Steve Mandanda. Avec déjà plus de 60 matches de Ligue 2 à son actif, l'international Espoirs de 23 ans devra en plus faire avec une forte concurrence à ce poste, avec la pression du talentueux jeune belge Mike Van Hamel, ainsi que le renfort de deux jeunes pousses du cru, Zacharie Boucher et Brice Samba. De quoi pousser Placide à se sublimer une nouvelle fois cette saison et apporter des points qui pourraient se révéler décisifs en fin d'exercice. L'ENTRAINEUR Sept ans. C'est le temps qu'aura passé Cédric Daury du côté de la Berrichonne de Châteauroux, sitôt sa retraite de joueur annoncée. De 2000 à 2007, le natif de Meudon aura gravi les échelons, entraînant coup sur coup les -15, les -16, la réserve et le groupe pro castelroussins. Un parcours finalement achevé à l'hiver 2007, après des problèmes de santé. Dix-huit mois plus tard, c'est au Havre que Daury se relance. Un club qu'il connaît bien pour y avoir écrit de belles pages en tant que joueur, au début des années 90. Une familiarité qui explique sans doute les bonnes prestations du HAC depuis son arrivée. Au lendemain de la relégation des Ciel et Marine, Le Havre a toujours lutté pour la montée, malgré une fin de saison dernière compliquée. Une saison dont le technicien de 41 ans ne veut plus entendre parler. "Ça ne sert à rien d'extrapoler ou d'évoquer le passé. On a tourné la page et on se concentre sur le présent" confie-t-il sur le site officiel du HAC, à l'orée de sa troisième saison sur le banc normand. L'OBJECTIF Le Havre dans le bon wagon ces dernières saisons, l'objectif ne devrait pas changer cette année. Trop souvent habitué à faire l'ascenseur dans son histoire récente, le club normand n'entend pas pour autant végéter dans l'antichambre de la Ligue 1, comme nous l'a rappelé le nouvel attaquant normand James Fanchone. "Avec l'ouverture du nouveau stade l'an prochain, l'objectif est forcément de viser la remontée en Ligue 1" (voir l'interview Fanchone : Bien débuter). Le nouveau Grand Stade, parlons-en justement. Construit à quelques mètres du Stade Jules-Deschaseaux, l'enceinte a pour vocation de faire franchir un palier au HAC, faisant passer la capacité de 16.000 à 25.000 places. Un stade à l'image de son équipe. "Nous sommes encore en pleine construction", confie d'ailleurs récemment Cédric Daury sur le site officiel du club. De bon augure car, qu'il s'agisse du stade ou du groupe, les fondations restent solides. LE PRONOSTIC DE LA RÉDAC' Un des premiers budgets de Ligue 2, un futur grand stade en prévision, un effectif toujours aussi jeune et talentueux, Le Havre a clairement le profil pour prétendre à ses ambitions, à savoir la montée. L'arrivée d'un joueur expérimenté comme James Fanchone, pour épauler la dizaine d'internationaux Espoirs qui composent l'effectif, font du HAC une valeur sûre. D'autant plus sous la houlette d'un entraineur qui connaît la maison. Charge maintenant au groupe normand d'asséner enfin le coup de grâce en fin de de saison.