Le grand huit des Bleues

  • A
  • A
Le grand huit des Bleues
Partagez sur :

Demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, l'équipe de France de football féminin a largement dominé l'Uruguay (8-0), mercredi, au Stade des Abymes, près de Pointe-à-Pitre. Les buteuses françaises se nomment Thiney (6e et 45e), Delie (7e), Necib (12e), Le Sommer (50e, 64e et 88e) et Abily (53e). C'est dimanche que les Bleues clôtureront leur tournée promotionnelle aux Antilles, face au Mexique.

Demi-finaliste de la dernière Coupe du monde, l'équipe de France de football féminin a largement dominé l'Uruguay (8-0), mercredi, au Stade des Abymes, près de Pointe-à-Pitre. Les buteuses françaises se nomment Thiney (6e et 45e), Delie (7e), Necib (12e), Le Sommer (50e, 64e et 88e) et Abily (53e). C'est dimanche que les Bleues clôtureront leur tournée promotionnelle aux Antilles, face au Mexique. Elles voulaient défier les États-Unis et le Brésil. Elles ont affronté l'Uruguay puis rencontreront le Mexique, dimanche. C'est beaucoup moins glamour, mais c'est comme cela. "Ils n'étaient pas disponibles ! À un moment, il faut bien jouer, se justifiait Bruno Bini, le sélectionneur de l'équipe de France de football féminin, dans les colonnes du quotidien sportif L'Équipe. Cela restera un match international et on ne fera pas de cadeau." Le successeur d'Élisabeth Loisel n'a pas menti, ses Bleues, demi-finalistes de la Coupe du monde 2011 en Allemagne, dominant nettement et logiquement les Uruguayennes (8-0), mercredi, près de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Au lieu de nations de haut niveau telles que les USA ou la Seleção, c'est donc la Celeste version efféminée, seulement soixante-huitième au classement Fifa, que les Françaises, septièmes, ont jouée et battue en amical, sur la pelouse tout en kikuyu du Stade des Abymes, devant environ 4 000 spectateurs. La France, qualifiée pour les Jeux Olympiques de 2012 à Londres et très bien partie dans son groupe de qualifications pour l'Euro 2013 avec quatre victoires en autant de rencontres, a enfilé les buts comme des perles, tant en première qu'en seconde période. À vrai dire, le match était plié après une douzaine de minutes de jeu... C'est le temps qu'il a fallu à Gaëtane Thiney (6e), qui marquera d'ailleurs une nouvelle fois juste avant la pause (44e), à Marie-Laure Delie (7e) et à Louisa Nécib (12e) pour tuer le peu de suspense de cette partie. Un triplé d'Eugénie Le Sommer (50e, 64e et 88e), entrecoupé d'une réalisation signée Camille Abily (53e), sont venus alourdir le score en faveur des Tricolores, très appliquées et très sérieuses sous la chaleur guadeloupéenne (35°c au coup d'envoi). Finalement, Bini n'a fait de cadeau qu'à Laura Georges, la régionale de l'étape, en la titularisant puis en lui confiant le brassard de capitaine suite à la sortie de Sandrine Soubeyrand. Ses coéquipières et elle achèveront leur tournée promotionnelle aux Antilles contre le Mexique, dimanche. Cela ne devrait pas être la même histoire.