Le Ghana a préféré assurer

  • A
  • A
Le Ghana a préféré assurer
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Le Ghana et l'Australie ne sont pas parvenus à se départager (1-1).

CM 2010 - Le Ghana et l'Australie ne sont pas parvenus à se départager (1-1).Malgré des circonstances favorables ce samedi contre l'Australie, les Black Stars n'ont pu faire mieux que partager les points (1-1). Quatre jours avant d'affronter une Mannschaft revancharde, ce n'est vraiment pas l'idéal. Les joueurs de Milovan Rajevac ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes s'ils n'ont pas su battre des Socceroos réduits à dix avant la demi-heure de jeu et victimes de la double peine puisque la main sur sa ligne de but de Kewell, expulsé sur le coup, a été suivie de l'égalisation ghanéenne signée Gyan sur penalty (1-1, 25e). Même en supériorité numérique, ils ont bien failli perdre cette rencontre. Avec quatre points au compteur, le Ghana a fait un pas de plus vers le deuxième tour. Ce qui ne signifie pas encore qu'il y sera. Les Australiens, balayés quelques jours plus tôt par les Allemands (0-4), ont eux encore une petite chance de prolonger l'aventure. Ce ne sera pas vraiment un plaisir pour les yeux. Car les hommes de Kim Verbeek ne sont clairement pas des génies du ballon rond, juste des joueurs qui peuvent se montrer efficaces, sinon opportunistes, comme sur l'ouverture du score de Holman qui a récupéré un coup franc anodin de Bresciano repoussé dans ses pieds par le gardien adverse Kingson (1-0, 11e).L'exclusion de Kewell et l'égalisation africaine auraient alors pu, voire dû, être le tournant du match. Mais les Black Stars, fébriles par moments, ont été incapables de profiter de la situation. Ce sont même les Socceroos qui, en deuxième période, ont tout fait pour l'emporter. Ainsi Chipperfield, sur un centre d'Emerton, a-t-il tenté de doubler la mise de la tête (67e), imité quelques instants plus tard par Wilkshire et Kennedy qui, coup sur coup, ont buté sur un Kingson nettement moins maladroit (73e). Il a fallu attendre le temps additionnel pour que l'Australie tremble mais ni Mensah (90e) ni Owusu-Abeyie (90e+1) n'ont pu tromper la vigilance de Schwarzer.