Le faux pas d'Arles-Avignon

  • A
  • A
Le faux pas d'Arles-Avignon
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Battu à Châteauroux (0-3), le club arlésien n'a pu conforter sa troisième place.

LIGUE 2 - Battu à Châteauroux (0-3), le club arlésien n'a pu conforter sa troisième place.Le match des antipodes. Entre Arles-Avignon en course pour la montée de Ligue 1 et Châteauroux toujours incertain quant à son maintien en Ligue 2, les objectifs différaient radicalement sur la pelouse du stade Gaston-Petit, mardi, à l'occasion de la 36e journée de championnat. Des buts différents mais une même nécessité de gagner. Une pression qui aura finalement bénéficié aux hommes de Jean-Pierre Papin (3-0). Metz revenu à seulement trois points à la faveur de son court et tardif succès face à Angers (1-0), la formation arlésienne n'avait guère droit à l'erreur face aux Castelroussins au risque de ranimer l'espoir de podium de son concurrent lorrain. Une perspective qui ne pousse cependant pas les hommes de Michel Estevan à prendre l'initiative du jeu. Après un premier incident entre Deneuve, le portier castelroussin, et Dalé, le latéral arlésien (1e), le jeu connaît un rythme peu enlevé. Dans une situation très inconfortable au classement (17e à égalité de points avec le premier relégable, Istres), Châteauroux tente une première accélération mais Constant, de la tête, n'accroche pas le cadre (21e). Le milieu berrichon est tout aussi malheureux sur un corner rentrant (30e).Châteauroux fait le jeu de MetzDes occasions toutefois timides. En face, loin d'assumer son statut, Arles-Avignon ne propose guère d'opposition. Seul Soro et Ayew se risquent face au but castelroussin, en vain (36e). A ce jeu, les Lions se font bientôt surprendre. Arbaw, accroché par Liron dans la surface de réparation, obtient un penalty et offre l'ouverture du score à Constant pour la Berrichonne (44e, 1-0). Piqués au vif, les Arlésiens reviennent plus mordants sur la pelouse. N'Diaye pousse Bouchard, remplaçant de Deneuve dans le but castelroussin, à la vigilance sur une frappe du gauche de peu hors-cadre (49e). Et le portier berrichon de s'illustrer sur une frappe dangereuse de Ayasse à l'approche du dernier quart d'heure (73e). Bien plus réaliste, Buengo, servi par Constant, se charge alors d'éteindre les derniers espoirs de retour arlésiens (75e, 2-0) quand Dembele inflige le coup de grâce dans les arrêts de jeu d'une frappe en pleine lucarne (90e + 4, 3-0).Un faux pas bien embêtant pour Arles-Avignon (56 pts) qui voit son avance sur Metz (53 pts) fondre à trois points, quand Clermont, défait au Havre (2-1), n'en a pas profité. En échec à Laval (1-2), Caen peut lui remercier Nîmes qui, grâce à son succès sur Brest (1-0), permet au leader normand de conserver son avance en tête du championnat. Défait à Guingamp (2-0), Strasbourg est plus que jamais en danger alors que Istres, après son succès face à Tours (2-1), reste premier relégable mais remonte à hauteur de points (41) du club alsacien et de Châteauroux. Tout le contraire de Nantes qui se donne un peu d'air après sa victoire face à Ajaccio (1-0). Dans le match de milieu de tableau, Dijon a pris le meilleur sur Sedan (3-1) tandis que Vannes s'est imposé sur le terrain de la lanterne rouge Bastia (2-1) condamnant un peu plus les Corses à une relégation presque certaine.