Le droit d'y croire ?

  • A
  • A
Le droit d'y croire ?
Partagez sur :

FOOTBALL - Marseille joue mardi soir sa qualification lors de la 6e journée de Ligue des champions face au Real Madrid.

L'OM joue mardi soir sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions face au Real Madrid. Les Olympiens doivent gagner 3-0 ou plus pour être assurer de leur passage.Un exploit ou rien. "Si on gagne mardi, on aura peut-être une bonne étoile et on pourrait passer". Fabrice Abriel ne s'y trompe pas, il faudra l'aide de quelques forces extérieures pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. La principale mission des Olympiens sera en effet de terrasser le grand Real Madrid et ses individualités dans un Stade Vélodrome au sein duquel les supporters devraient de leur côté répondre présents puisque la rencontre se jouera à guichets fermés.La victoire est en effet obligatoire pour les hommes de Didier Deschamps, quel que soit le résultat au Stade du Letzigrund entre Zurich et l'AC Milan. Et cette première mission s'annonce d'ores et déjà compliquée, même si les motifs d'espoir existent. En premier lieu, lors du match aller, les Marseillais avaient tenu tête aux Madrilènes à Bernabeu pendant la première mi-temps avant d'exploser en début de seconde pour un sévère 3-0 au final.Depuis, les coéquipiers de Mamadou Niang ont gagné en cohérence, avec en point d'orgue la belle copie rendue à San Siro face à l'AC Milan, une rencontre durant laquelle le milieu de terrain provençal a régné sans partage pendant près de 90 minutes. La victoire entre donc dans le monde du possible, mais si les Milanais venaient à s'imposer à Zurich, il faudrait alors à Marseille gagner par plus de trois buts d'écarts. "Si je pensais que ce n'était pas possible, je resterais chez moi. Et on va tout faire pour inverser la tendance mardi soir", positive tout de même Gabriel Heinze en conférence de presse.Néanmoins les Marseillais reconnaissent l'ampleur de la tâche. "On ne peut pas nier que ce sera extrêmement difficile de battre le Real Madrid 3-0, mais en football on ne sait jamais", explique ainsi Fernando Morientes, ancien pensionnaire de la Maison Blanche, sur le site officiel de l'OM. Même son de cloche chez son capitaine, Mamadou Niang : "Il ne faut pas s'enflammer. On joue contre le Real Madrid et pas contre une équipe de National ou de CFA. C'est le Real, ce n'est pas n'importe quoi. Alors commencer à parler de trois ou de quatre buts à zéro, il faut se calmer". Rien ne dit pourtant que l'attaquant n'y croit pas un petit peu tout de même...