Le doublé pour Cuche

  • A
  • A
Le doublé pour Cuche
Partagez sur :

Lauréat depuis la veille du globe de cristal de la descente, Didier Cuche a remporté celui du super-G jeudi. Ce dernier fut plus facile à obtenir pour le Suisse, car la manche prévue à Lenzerheide a tout simplement été annulée en raison des mauvaises conditions météorologiques. Même constat pour l'Américaine Lindsey Vonn, mais pour elle en revanche ce n'est pas forcément une bonne nouvelle.

Lauréat depuis la veille du globe de cristal de la descente, Didier Cuche a remporté celui du super-G jeudi. Ce dernier fut plus facile à obtenir pour le Suisse, car la manche prévue à Lenzerheide a tout simplement été annulée en raison des mauvaises conditions météorologiques. Même constat pour l'Américaine Lindsey Vonn, mais pour elle en revanche ce n'est pas forcément une bonne nouvelle. Gagner sans combattre, ce n'est pas vraiment dans les habitudes de Didier Cuche. Vainqueur mercredi à Lenzerheide de son quatrième globe de cristal de la descente, ce qui lui a permis de devenir le deuxième skieur de l'histoire à obtenir au moins quatre Globes de descente, après l'Autrichien Franz Klammer, le Suisse a décroché dans la foulée celui du super-G, le premier de sa carrière. Mais cette fois, Cuche n'a même pas eu besoin de chausser les skis, la dernière manche prévue jeudi dans la station du canton des Grisons ayant été tout bonnement annulée en raison de la pluie qui a sévi la veille et des prévisions de mauvais temps. Du coup, Didier Cuche, leader au classement de la discipline depuis la semaine dernière et sa victoire à Kvitfjell, en Norvège, termine la saison sur la plus haute marche, devant l'Autrichien Georg Streitberger et le Croate Ivica Kostelic, lauréat du gros Globe de cristal devant le Suisse, qui, à 36 ans, a annoncé qu'il poursuivrait sa carrière pour au moins encore une saison. La déception de Vonn Le super-G dames ayant lui aussi été annulé, le titre revient à Lindsey Vonn, qui était de toute façon déjà assurée d'obtenir le globe de cristal de la discipline depuis sa victoire à Tarvisio en Italie, le 6 mars dernier. Mais cette annulation n'a pas forcément été une bonne nouvelle pour l'Américaine qui aurait pu profiter de cette course pour creuser l'écart avec sa rivale pour le gros globe, Maria Riesch. Plus à l'aise dans les disciplines techniques, l'Allemande compte en effet sur le slalom et le géant prévus vendredi et samedi pour rattraper son retard de 27 points. "Tous les points comptent dans la course pour le titre, a confié Lindsey Vonn, dans des propos relayés par la fédération américaine. Le super-G est l'une de mes disciplines favorites, c'est donc décevant de perdre les points de cette course. Mais je vais essayer de faire de mon mieux dans le slalom et le géant ces deux prochains jours". Tout reste donc possible pour les deux athlètes, qui vont se livrer un duel sans merci.