Le derby s'annonce chaud

  • A
  • A
Le derby s'annonce chaud
Partagez sur :

Pour Montpellier comme pour Marseille, le choc de la 14e journée de Ligue 1 samedi peut s'apparenter à un tournant. Les hommes de René Girard, toujours à trois points du PSG, peuvent confirmer leur remarquable début de championnat en s'imposant à la maison face à une grosse écurie, qui plus est leur voisin. Mais l'OM, justement, ne l'entend pas de cette oreille et compte aussi sur ce match pour valider son redressement.

Pour Montpellier comme pour Marseille, le choc de la 14e journée de Ligue 1 samedi peut s'apparenter à un tournant. Les hommes de René Girard, toujours à trois points du PSG, peuvent confirmer leur remarquable début de championnat en s'imposant à la maison face à une grosse écurie, qui plus est leur voisin. Mais l'OM, justement, ne l'entend pas de cette oreille et compte aussi sur ce match pour valider son redressement. Cette fois, l'affrontement entre les deux clubs du sud sera un choc, un vrai. L'inversion des rôles, avec Montpellier deuxième du championnat et l'OM à neuf points, rend même le déplacement à La Mosson capital pour les hommes de Didier Deschamps. "C'est toujours difficile car l'ambiance est toujours chaude là-bas, déclarait mercredi le coach olympien sur le site du club. Il faut continuer notre série avec des adversaires de très bon calibre la semaine prochaine. On a récupéré des points face à des équipes moins bien classées au championnat, et ça demande confirmation face à des formations de meilleure qualité." Le test sera révélateur pour les Marseillais, qui devront effectivement confirmer leur rédemption, après cinq matches sans défaite toutes compétitions confondues. Mais pour les Montpelliérains aussi, cette rencontre fera figure de véritable examen, par voie de conséquence. Car l'OM, s'il est vraiment retrouvé, est bien sûr une des plus redoutables armadas de Ligue 1. Pour le dauphin du PSG, qui colle toujours vaillamment à trois points du leader, ça pourrait donc ressembler à un passage de témoin, à l'heure de vérité. Garry Bocaly a en tout cas un plan bien précis, sur ce à quoi devrait ressembler cette rencontre. "Ce sera un match assez engagé, parce que Marseille a redressé la barre après un début compliqué, indiquait l'ancien Marseillais mardi devant les caméras d'Onzéo. Ils commencent à bien revenir. Ce sera un petit derby du sud, il y aura beaucoup d'impact physique. Les deux équipes vont vouloir faire un résultat." Belhanda: "On s'occupera d'eux" Et si Bocaly veut de l'impact, il peut compter sur Younès Belhanda. Le jeune milieu héraultais s'est montré nettement moins sympathique que son coéquipier envers l'OM, en attaquant de front, et de façon assez inexplicable, le club olympien jeudi au micro de RMC: "Je vois qu'il y a des joueurs de l'OM qui disent qu'on est une équipe agressive. Lors du match amical (ndlr, victoire 1-0 de Montpellier), on a prouvé par le jeu qu'on les a bouffés. S'ils veulent parler, il faudra qu'ils viennent le prouver sur le terrain. On n'a rien à envier à personne. On s'occupera d'eux." Difficile de comprendre exactement sur quelle phrase l'Avignonnais a voulu rebondir. Tout juste Souleymane Diawara a-t-il évoqué jeudi "deux équipes athlétiques et agressives", sans plus accentuer sur son équipe que sur les hommes de René Girard. Les débats sont d'ores et déjà lancés en tout cas, pour un derby qui pourrait donc être chaud bouillant. La réception de l'OM représentera également le retour d'Olivier Giroud devant son public, après ses deux sélections en équipe de France. L'ancien Tourangeau sera attendu au tournant, et pour confirmer, Steve Mandanda et la solide défense olympienne feraient des clients parfaits. Le néo-international s'attache en tout cas à faire retomber la pression: "C'est toujours mieux de recevoir Marseille en étant 2e, mais de là à dire que nous sommes favoris, non, je ne le pense pas, indiquait ainsi Giroud jeudi sur le site du MHSC. Il n'y a pas à faire ni de complexe de supériorité, ni de complexe d'infériorité. Les Marseillais sont un peu mieux ces derniers temps, on le sait, mais ce sera à nous de mettre beaucoup de détermination, de jouer notre jeu comme nous savons le faire depuis le début de saison." Ce sera sans Mapou Yanga-Mbiwa, suspendu et qui sera probablement remplacé par Benjamin Stambouli. De quoi en profiter, peut-être, pour les Marseillais. Mais c'est aussi dans l'adversité que se juge la vraie force d'un groupe, alors...