Le derby basque pour Bayonne

  • A
  • A
Le derby basque pour Bayonne
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Bayonne a renoué avec le succès face au BO (15-0).

TOP 14 - Bayonne a renoué avec le succès face au BO (15-0). Ce n'est seulement que la cinquième fois en neuf sorties dans leur antre que les hommes du président Salagoïty quittent la pelouse en vainqueurs et pourtant cette victoire (15-0) sans appel dans le derby a valeur de véritable trésor pour Christian Gajan, le nouveau barreur de cet Aviron à la lutte pour sa survie dans l'élite. La première sortie du pompier bayonnais tient du coup de maître puisque, si elle ne permet pas à Bayonne de s'extraire de la zone de relégation, offre aux Basques un rapproché à deux petits points de Bourgoin, balayé dans le même temps à Perpignan (49-20), avec deux matches en retard à disputer, dont un à Pierre-Rajon, le 27 février prochain. C'est peu dire que l'opération commando décrétée par Gajan a pris du crédit ce jeudi. Bayonne n'a pas le choix au coup d'envoi et l'Aviron dépasse l'enjeu et la pression pour imposer une mainmise pleine et entière sur ce début de match. A l'image d'un pack conquérant, qui d'emblée met son homologue biarrot à la faute, l'équipe de Gajan cantonne son adversaire dans sa moitié de terrain. Une domination qui n'est pas sans rappeler celle du match aller, à Anoeta, où les Bayonnais volaient littéralement sur la pelouse de San Sebastian. Pepito Elhorga et les siens n'en sont pas là, mais la tendance est évidente. Expulsé à l'aller, Pelu Lan Taele, le deuxième ligne fidjien des Rouge et Noir, pousse même le mimétisme jusqu'à infliger un nouveau coup de la corde à linge à Jean-Baptiste Peyras, qui lui vaut cette fois le jaune (10e). Mais comme en septembre dernier, ne manque à la partition bayonnaise que le réalisme. Edmonds à la fête Ne pas gamberger pour autant et insister, les Ciel et Blanc s'y emploient et Craig Gower, en position de centre ce jeudi, fait valoir son jeu au pied pour ramener le jeu dans les 22 mètres biarrots. La pression s'intensifie et la pénalité tombe sur hors-jeu en faveur de Garcia, qui cette fois, à 25 mètres des perches, ne tremble pas (3-0, 24e). Sur le terrain, comme en dehors, l'Aviron, faute de confiance, évolue sur un fil et a besoin d'un taulier autant que d'un leader de jeu. Une double casquette confiée par Gajan à Manny Edmonds, qui renvoie cette confiance. Une sortie de mêlée dans ses 40 mètres et l'Australien feinte la passe, crée l'intervalle pour Peyras, qui s'y engouffre. La défense biarrote ne reverra pas l'ailier bayonnais, qui inscrit son sixième essai de la saison et rejoint son coéquipier Benjamin Fall en tête du classement des meilleurs marqueurs (10-0, 30e). L'Aviron se libère. A la pause, les Bayonnais ont beau tenir un bel avantage, un seul leitmotiv pour Peyras, encore essoufflé par sa course folle: Surtout ne pas se laisser griser ! Les locaux n'en prennent non seulement pas le chemin, mais leur siège de l'en-but biarrot repart de plus belle dès la reprise pour s'achever par le break, signé de l'inévitable Edmonds. Le ballon vite éjecté derrière une mêlée souveraine décale l'Australien, qui échappe au placage de Courrent et inscrit le deuxième essai (15-0, 54e). Capable d'un retour canon en H-Cup quatre jours plus tôt face à Glasgow, le BO ne paraît pas dans ses meilleures dispositions européennes, d'autant qu'il a perdu dès la reprise son capitaine Jérôme Thion, victime d'une côte cassée (42e). Dans ces conditions, difficile d'espérer ne serait-ce qu'un bonus défensif. C'est bien au contraire Sam Gerber, qui se retrouve à deux doigts d'offrir le troisième essai d'un succès bonifié, finalement refusé (80e). L'Aviron s'en contentera, il reste plus que jamais en vie dans ce Top 14.