Le dérapage de Louis Nicollin

  • A
  • A
Le dérapage de Louis Nicollin
Partagez sur :

FOOT - Le président de Montpellier Louis Nicollin risque des sanctions pour avoir tenu des propos homophobes.

Le président du club de Montpellier Louis Nicollin a choqué de nombreuses personnes en traitant le capitaine d'Auxerre Benoît Pedretti de "petite tarlouze" à l'issue du match entre les deux équipes disputé samedi. Le collectif contre l'homophobie (CCH) a dénoncé dimanche les propos du dirigeant héraultais, qui a par ailleurs présenté ses excuses au joueur bourguignon mais qui n'est pas à l'abri d'une suspension.Connu pour son franc-parler, Louis Nicollin a pour beaucoup dépassé les bornes samedi soir à l'occasion d'une interview d'après-match. Alors que son équipe venait de s'incliner à Auxerre (2-1), le président héraultais a déclaré au micro de Canal +: "Pedretti a tout commandé sur le terrain mais, quand il viendra à Montpellier, on s'occupera de lui. Ce type est une petite tarlouze".Lors de la rencontre, un accrochage avait eu lieu entre le capitaine de l'AJA et Alberto Costa, les deux joueurs avaient été avertis par la suite. Quelques minutes plus tard, l'Argentin de Montpellier écope d'un second carton jaune pour un tacle appuyé sur Pedretti. Des faits de jeu qui ont provoqué la colère de Louis Nicollin mais qui ne peuvent en aucun cas entraîner de tels propos de la part d'un dirigeant, selon le Collectif contre l'homophobie (CCH) qui a dénoncé dimanche, par le biais d'un communiqué, "cette énième saillie homophobe de Louis Nicollin dont les propos sont aussi nauséabonds que l'odeur des poubelles qui ont fait sa renommée".L'interview de Louis Nicollin et la réponse de Benoît Pedretti:Husein Bourgi (président du Comité contre l'homophobie): "Trop c'est trop !"Invité à réagir aux micros d'Europe 1 sur cette polémique, le président du CCH, Hussein Bourgi a tenu à rappeler que Louis Nicollin était coutumier du fait: "Après le match contre Grenoble, ça a été le cas, après le match contre Nîmes, c'est son fils qui s'y est mis (Laurent Nicollin, le président délégué du club). Aujourd'hui, après Montpellier-Auxerre, c'est Louis qui nous fait une sortie de route plus ou moins contrôlée d'ailleurs. Maintenant, trop c'est trop. C'est aux instances du football de prendre leurs responsabilités à l'égard de Louis Nicollin".Selon le quotidien L'Equipe, daté de lundi, le médiatique président de La Paillade a présenté dimanche ses excuses par téléphone à Benoît Pedretti. Ce dernier a expliqué "vouloir en rester là", mais le Collectif contre l'homophobie a proposé au joueur de porter plainte pour injure publique liée à son orientation sexuelle réelle ou supposée et lui a garanti qu'il se constituerait partie civile à ses côtés. Louis Nicollin risque par ailleurs d'être suspendu par le Conseil National de l'Ethique qui l'a convoqué