Le défi de Chambéry

  • A
  • A
Le défi de Chambéry
Partagez sur :

Battu jeudi dernier à Tremblay (26-32), Chambéry va devoir se relever de suite, puisqu'après un mois de pause, la Ligue des champions reprend son cours. Face à la troupe de Philippe Gardent se dresse en plus un sacré obstacle, avec le Zagreb d'un certain Ivano Balic, dimanche, au Phare.

Battu jeudi dernier à Tremblay (26-32), Chambéry va devoir se relever de suite, puisqu'après un mois de pause, la Ligue des champions reprend son cours. Face à la troupe de Philippe Gardent se dresse en plus un sacré obstacle, avec le Zagreb d'un certain Ivano Balic, dimanche, au Phare. "On laisse le titre de côté pour l'instant et on s'occupe du match contre Zagreb." Interrogé par Canal+ Sport après la défaite de Chambéry face à Tremblay (32-26), Philippe Gardent n'est pas dupe, le train d'enfer mené par Montpellier en championnat, est presque impossible à suivre. Mais si le titre national est pour le moment mis entre parenthèses, les Savoyards ont encore des objectifs à tenir, notamment atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Dès dimanche, les Chambériens vont donc repartir au combat, face à Zagreb. Le combat, justement. Un secteur dans lequel les partenaires d'Olivier Marroux ont largement failli jeudi. "Ça nous pendait au nez, explique l'ailier droit savoyard, sur Handzone. Les derniers matches remportés de justesse, d'un ou deux buts étaient un avertissement. Là, on se fait marcher dessus et à aucun moment, nous n'avons relevé le défi physique. On ne va pas se cacher derrière l'absence de Xavier car nous avions les joueurs pour venir gagner ici." Face au Zagreb d'Ivano Balic, il va donc falloir montrer beaucoup plus. Et quoiqu'en dise Olivier Marroux, l'absence de Xavier Barachet va une nouvelle fois peser. Mais ainsi vont les aléas d'une saison, et les autres arrières, Bicanic, Basic et Roiné, vont devoir faire encore plus, pour garder le Phare inviolé, objectif avoué des Chambériens en début de saison. Mais la mission s'annonce compliquée face à des Croates qui n'ont eux aussi perdu qu'un seul match sur la scène européenne, d'un petit but, face à Barcelone (31-30). Mais sûr que Philippe Gardent saura motiver ses troupes. Pour un exploit pour repartir de l'avant ?