Le débat: Ribéry doit-il jouer à gauche ?

  • A
  • A
Le débat: Ribéry doit-il jouer à gauche ?
Partagez sur :

Il ne s'en est jamais caché, allant même jusqu'à la revendication, Franck Ribéry préfère le côté gauche au côté droit. Pour sa première sélection sous la houlette de Laurent Blanc, vendredi au Luxembourg, c'est pourtant dans le couloir droit qu'il a débuté la partie, avant de permuter tardivement avec Florent Malouda en seconde période. Manifestement plus à l'aise à gauche, le Boulonnais doit-il être cantonné à droite pour le bien du collectif ? A vous d'en débattre !

Il ne s'en est jamais caché, allant même jusqu'à la revendication, Franck Ribéry préfère le côté gauche au côté droit. Pour sa première sélection sous la houlette de Laurent Blanc, vendredi au Luxembourg, c'est pourtant dans le couloir droit qu'il a débuté la partie, avant de permuter tardivement avec Florent Malouda en seconde période. Manifestement plus à l'aise à gauche, le Boulonnais doit-il être cantonné à droite pour le bien du collectif ? A vous d'en débattre ! OUI, par Yannick Sagorin, journaliste www.sports.fr Laurent Blanc le dit lui-même: "Franck joue à gauche au Bayern. Il a donc cette préférence et ce n'est pas un caprice. Il doit vraiment se sentir mieux sur ce côté-là." Contre le Luxembourg vendredi soir, on a pu voir l'intéressé à l'oeuvre sur les deux flancs, d'une période à l'autre. Timoré et un peu gauche, pour le coup, dans le couloir droit, Ribéry s'est lâché davantage sur son aile de prédilection, quand Malouda, déjà terne à gauche, est resté transparent à droite. Un contraste qui a toujours été en sélection. Au vu de son niveau de jeu actuel à Munich, Franck Ribéry est certainement l'un des meilleurs joueurs de couloir du moment. A condition qu'il joue à son poste. Conscient de ce que peut apporter le Boulonnais puisqu'il n'a pas hésité à effacer son ardoise bleue, Laurent Blanc n'exclut pas ainsi de revoir sa position - donc celle de Ribéry: "J'ai demandé à Florent de finir à droite et à Franck d'aller à gauche, avouait-il samedi. J'aurais préféré les voir permuter eux-mêmes. On verra. Il y aura une évolution dans la réflexion à ce sujet. Notre but est de mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles." Florent Malouda étant à ce jour le principal concurrent du Bavarois sur le flanc gauche, on peut légitimement penser au vu des dernières prestations du Guyanais que l'équipe de France aurait tout à gagner si le "Président" venait à trancher en faveur de Ribéry. D'autant que les solutions côté opposé, finalement, ne manquent pas. Malouda l'affirme: "Ce n'est pas un problème pour moi de jouer à droite." Et les Jérémy Ménez, Mathieu Valbuena ou Loïc Rémy - voire Samir Nasri selon le dispositif choisi - sont des alternatives crédibles qui ont déjà commencé à faire leurs preuves en bleu dans ce couloir. NON, par Michaël Balcaen, rédacteur en chef adjoint www.sports.fr Le retour de Franck Ribéry a alimenté les discussions avant le France-Luxembourg. En le sélectionnant, Laurent Blanc a confirmé implicitement qu'il le considère de nouveau parmi les meilleurs éléments tricolores. La deuxième question concernant le Bavarois consiste à savoir à quel poste il doit évoluer. On sait qu'il peut jouer à droite, à gauche ou dans l'axe et que c'est sur le flanc gauche qu'il évolue avec son club. Mais l'important pour le sélectionneur national n'est pas de savoir à quel poste Ribéry aime jouer ni même à quel poste il aura le meilleur rendement mais bien dans quel équilibre global il apportera le plus à l'équipe de France. On sait qu'il y a plutôt embouteillage au milieu avec Gourcuff ou un Nasri largement plus légitime que lui. A gauche, Florent Malouda n'est pas actuellement dans une forme étincelante mais il représente tout de même un élément de poids en bleu. C'est sans doute pour cela que Laurent Blanc a choisi de placer Ribéry à droite à la place de Jérémy Menez ou encore de Loïc Rémy qui pèsent moins en sélection nationale. Finalement, le Boulonnais a joué contre le Luxembourg sur le côté droit de l'attaque sans être transcendant, comme le reste de l'équipe de France d'ailleurs. Malouda et Ribéry ont, après la rencontre, confirmé qu'il y avait eu une consigne pour qu'ils permutent. Les deux joueurs ont fini par s'y plier et le Bavarois a effectivement été meilleur à gauche. Malgré tout, conserver la même animation représente sans aucun doute la meilleure alternative en termes d'équilibre global. Avec un grand Ribéry à droite, ou un Ribéry moyen sur le banc.