Le Danemark défie les Pays-Bas

  • A
  • A
Le Danemark défie les Pays-Bas
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Le Danemark débute la Coupe du monde lundi (13h30) face au Pays-Bas.

CM 2010 - Le Danemark débute la Coupe du monde lundi (13h30) face au Pays-Bas.L'histoire récente du Danemark s'est souvent conjuguée à l'Oranje. Entre ces deux pays de football, il existe un lien qui s'est renforcé avec les années et les passages nombreux de joueurs de la sélection danoise dans le championnat néerlandais. "On pourrait parler hollandais entre nous si on voulait. Douze ou treize joueurs dans l'équipe évoluent ou ont évolué aux Pays-Bas et le sélectionneur aussi, alors ce ne serait pas un problème", rigole Jon Dahl Tomasson, le capitaine des Danois, sur le site de la Fifa.Un capitaine qui reste incertain pour l'entrée en lice de son équipe. S'il s'est entrainé en marge du groupe lundi, une décision concernant sa participation sera prise au dernier moment. Un doute qui tombe bien mal pour un Morten Olsen déjà contraint de se passer des services de Niklas Bendtner, l'attaquant d'Arsenal. Interrogé sur l'éventualité de la présence de Bendtner, l'entraîneur qui en a pourtant vu d'autres en dix ans de présence à la tête du Danemark n'a guère aimé et renvoyé la question vers Arjen Robben qui, à son avis, sera présent sur la pelouse contrairement à ce que laisse entendre le staff des Pays-Bas. Une défense solideUne contrariété pour l'attaque de Danois qui ont séduit par leur attitude la petite ville de Knysna, située au sud du pays. Un lieu paisible qui leur convient parfaitement. Si les Bleus restent cloitrés dans leur hôtel, le Pezula, plusieurs joueurs de la sélection ont été aperçus en ville en train de faire des emplettes. Une disponibilité évidente et un professionnalisme à tous les étages. Ainsi, si les Français ont un temps songé à s'entraîner au Loerie Park, ce sont les Danois qui l'ont finalement récupéré. Pour ne rien laisser au hasard, ils ont eux-même fait pousser la pelouse de leur stade d'entraînement, vérifiant l'évolution par le biais d'une webcam et de photos... Inutile de préciser que Morten Olsen ne s'est guère montré partageur quand la FFF a tenté de récupérer le stade pour un entraînement public qui aura finalement lieu quasiment en même temps mais dans le stade attenant à l'hôtel de la sélection de Raymond Domenech. Les Danois, eux, auront évidemment la tête ailleurs puisque la tâche s'annonce particulièrement ardue face à des Néerlandais qui se présentent comme bien souvent avec l'étiquette de favoris solidement accrochée à leurs épaules. Si l'entraîneur signerait pour un match nul, Dennis Rommedahl, lui, ambitionne de faire encore un peu mieux: "Je connais tout des Néerlandais, c'est clair. Plusieurs d'entre eux ont été mes coéquipiers en club et quelques-uns sont de bons amis à moi. C'est donc vraiment un match spécial pour moi. Mais ça va tourner en notre faveur." Le Danemark, décevant lors de ses dernières rencontres amicales avec des revers concédés face à l'Australie et à l'Afrique du Sud (1-0), n'entend cependant pas faire de la figuration. Il faudra pour ce faire s'appuyer sur leur bloc-défense difficile à bouger et une grosse dose de réalisme en attaque. Un défi qu'ils sont prêts à relever.Les compositions des équipes:Pays-Bas: Maarten Stekelenburg - Gregory van der Wiel, John Heitinga, Joris Mathijsen, Giovanni van Bronckhorst - Dirk Kuyt, Mark van Bommel, Wesley Sneijder, Nigel de Jong, Rafael van der Vaart - Robin van Persie. Danemark: Thomas Sörensen - Daniel Agger, Simon Kjaer, Lars Jacobsen, Simon Poulsen - Martin Jörgensen, Christian Poulsen, homas Enevoldsen, Thomas Kahlenberg, Dennis Rommedahl - Nicklas Bendtner.