Le Dakar 2012, c'est le Pérou !

  • A
  • A
Le Dakar 2012, c'est le Pérou !
Partagez sur :

La présentation officielle de l'édition 2012 du Dakar ce mercredi a consacré l'arrivée du Pérou en tant que pays hôte du plus célèbre des rallyes-raid. Avant de se conclure dans la capitale péruvienne à Lima le 15 janvier prochain, le Dakar 2012, dont les 9000km parcourus en ligne, seront découpés en 14 étapes, aura traversé les désormais habituels Chili et Argentine d'où la course sera, d'ailleurs, lancée le 1er janvier de Mar Del Plata.

La présentation officielle du Dakar 2012, ce mercredi, a consacré l'arrivée du Pérou en tant que pays hôte du plus célèbre des rallyes-raid. Avant de se conclure à Lima le 15 janvier prochain, la prochaine édition, dont les 9.000 km du parcours seront découpés en 14 étapes, aura traversé les désormais habituels Chili et Argentine, où la course sera lancée le 1er janvier. Quatorze étapes et une nouveauté. Les organisateurs du Dakar ont vu les choses en grand pour 2012, tellement grand que la course fera escale au Pérou. "Le Dakar 2012, c'est un départ le 1er janvier de Mar Del Plata, au sud de Buenos Aires. On aura un dispositif 5-5-4: cinq étapes en Argentine, cinq étapes au Chili (plus une journée de repos) et la nouveauté avec quatre étapes au Pérou, a expliqué ce mercredi le directeur de l'épreuve, Etienne Lavigne. "C'est donc quatorze étapes de sport et la promesse d'avoir trois pays fabuleux qui vous nous permettre de tracer un parcours absolument génial en termes de découverte de paysage et de difficulté", a-t-il poursuivi. Une version longue de 9.000 kilomètres, constituée donc de quatorze jours de course, soit deux de plus que l'édition précédente, et qui voit le retour en piste du parcours en ligne abandonné depuis 2007. Comme un air de Mauritanie La côte atlantique, avec le départ à Mar Del Plata, laissera place au littoral pacifique aux termes de la traversée argentine. Massif andin et désert d'Atacama débarqueront alors au programme des spéciales avant l'avènement du Pérou. "Le Pérou, c'est très surprenant. J'ai été conquis, commente David Castrera, directeur sportif du rallye et traceur du parcours. La dune est présente en permanence et elle est très porteuse donc on peut l'exploiter au maximum. On peut même en abuser et on il y aura des portions allant jusqu'à 30 km de dunes par moment. Là-dedans, c'est une tuerie. On y retrouvera, d'ailleurs, un petit parfum de paysage mauritanien." Un épilogue au Pérou, et plus précisément sur la Place des Armes de Lima, qui ravit également Etienne Lavigne: "Le Dakar suscite l'engouement et la passion sur le continent sud-américain. C'est une vitrine formidable et on est très content d'avoir, avec le Pérou, un pays qui complète les deux autres en termes de difficulté et qui permet également de jouir d'une étendue plus importante à découvrir car le Dakar a besoin de place pour se réaliser. On va pouvoir y tracer de très belles spéciales. Et si l'on y ajoute le nord de l'Argentine et l'Atacama, magnifique désert, cela nous promet une très belle virée et beaucoup de sable."