Le cyclisme français à la fête

  • A
  • A
Le cyclisme français à la fête
@ Reuters
Partagez sur :

TOUR DE FRANCE - Avec Fédrigo, ils sont six Français à avoir gagné une étape sur ce Tour 2010.

TOUR DE FRANCE - Avec Fédrigo, ils sont six Français à avoir gagné une étape sur ce Tour 2010. Si les cyclistes français participant au Tour 2010 ne sont pas en mesure de se mêler à la lutte pour le maillot jaune – le premier tricolore du classement général John Gadret est pour l'instant 20e -, ces derniers multiplient les victoires d'étapes. Après Sylvain Chavanel, deux fois, Sandy Casar, Christophe Riblon et Thomas Voeckler la veille, c'est Pierrick Fédrigo qui a remporté mardi la seizième étape disputée entre Bagnères-de-Luchon et Pau, portant à six le nombre de victoires françaises sur ce Tour, un total jamais atteint depuis 1997. Malgré les quatre grandes difficultés du jour, les cols de Peyresourde, d'Aspin, du Tourmalet et de l'Aubisque, le coureur de la Bbox Telecom est parvenu à conserver assez de fraîcheur pour s'imposer au sprint devant ses neuf autres compagnons d'échappée, dont faisait notamment partie Sandy Casar, deuxième, et Lance Armstrong, sixième. Agé de 31 ans, le natif de Marmande décroche ainsi sa troisième victoire d'étapes sur la Grande Boucle, après ses succès à Gap en 2006 et à Tarbes l'an dernier. Fédrigo : "cette victoire est la plus belle""Jusque là je n'avais pas fait un grand Tour mais l'échappée que j'avais mené samedi sur la route de Revel avec Juan-Antonio Flecha (Team Sky) et Sylvain Chavanel (Quick Step) m'avait rassuré", a expliqué Fédrigo à l'issue de l'étape. Avant de poursuivre : "cette victoire est la plus belle, même si également en 2009 j'avais gravi les cols d'Aspin et du Tourmalet avant de gagner. Je savais que ma famille avait fait le déplacement, mes supporters aussi. J'étais euphorique et finalement tout m'a souri. (Carlos) Barredo s'était échappé mais Christophe Moreau a roulé à bloc". Habile au sprint, ce puncheur n'a laissé aucune chance à ses adversaires : "Je suis resté concentré, je me suis frotté avec (Damiano) Cunego qui voulait prendre la place mais je n'ai pas cédé. Dans le sprint, je me méfiais surtout de Sandy Casar parce qu'il sait toujours trouver les ressources, le petit plus nécessaire, pour gagner". Le coureur de la FDJ a dû se contenter de la deuxième place, tout juste une semaine après sa victoire à Saint-Jean de Maurienne. "Dans le final, j'ai essayé de me faire oublier, je me suis mis dans la roue d'Armstrong. Lance a lancé le sprint de derrière, j'ai sauté dans la roue mais il a un peu coincé. C'est ce qu'il me manque à la fin", a-t-il confié au micro de France Télévisions. A l'image de Fédrigo et Casar, les coureurs tricolores, souvent présents en nombre dans les échappées, ont prouvé sur cette édition 2010 qu'ils pouvaient se montrer compétitifs et remporter de nombreuses étapes. Reste désormais à savoir si dans un futur proche, un coureur français, sera en mesure de jouer la gagne sur le Tour. La dernière victoire d'un Tricolore sur la Grande Boucle remonte à 1985, avec Bernard Hinault.