Le coquelicot fait débat

  • A
  • A
Le coquelicot fait débat
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Après une grosse polémique, la Fifa a finalement autorisé le port du coquelicot.

Tout est parti d'un petit symbole brodé sur un maillot de foot. Un coquelicot pour être plus précis, symbole du "Remembrance Day", le jour des soldats morts au combat depuis la Première guerre mondiale. Ce petit insigne était au milieu d'une grosse polémique en Grande-Bretagne. Et pour cause, la Fifa avait décidé d'interdire aux équipes du Royaume-Uni de porter ce week-end le coquelicot. Furieux, le Premier ministre britannique, David Cameron, avait demandé à la Fifa de revoir sa position. Cette dernière a fini par céder. 

La "neutralité du football" en question 

Pour argumenter cette interdiction, la Fifa avait avancé que cela "ouvrirait la porte à d'autres initiatives partout dans le monde" et mettrait "en danger la neutralité du football". Le règlement de la Fédération internationale indique en effet que l'équipement des joueurs ne doit comporter aucun message à caractère politique, religieux ou commercial.

Mais cette explication n'a pas semblé satisfaire le Premier ministre. Mercredi, David Cameron a estimé qu'il était "absurde de considérer comme un geste politique le fait de porter un coquelicot en souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté". Et de rajouter : "porter un coquelicot est un acte de grand respect et de fierté nationale".

Le coquelicot, qui a poussé sur les champs de bataille dans les Flandres pendant la Première guerre mondiale, est un symbole du souvenir des victimes de la Grande guerre. Il est traditionnellement porté à la boutonnière dans de nombreux pays du Commonwealth au mois de novembre, pour commémorer ce conflit et les suivants.

Deux extrémistes sur le toit de la Fifa

Cette interdiction avait même pris des plus grandes proportions mercredi après-midi. Deux extrémistes appartenant à la "English Defense League" sont montés sur le toit de la Fifa à Zurich pour protester contre cette interdiction. 

Pour trouver une issue acceptable au conflit, la Fifa a trouvé un moyen terme judicieux. Les joueurs pourront porter le coquelicot sur un brassard noir pendant les matches amicaux du week-end prochain (l'Angleterre accueille l'Espagne, samedi à Wembley). "De cette façon, nous respectons les règlements de la Fifa tout en rendant visible tout au long de la rencontre le coquelicot", a expliqué la Fédération anglaise de foot dans un communiqué.