Le come back de Jacquemod

  • A
  • A
Le come back de Jacquemod
Partagez sur :

SKI: Ingrid Jacquemod s'est emparée d'une belle troisième place ce dimanche lors du Super G de Lake Louise.

Ingrid Jacquemod semble avoir retrouvé le sourire ce dimanche en témoigne sa bonne troisième place acquise lors du Super G de Lake Louise, derrière l'Autrichienne, Elisabeth Goergl et l'Américaine, Lindsey Vonn. A noter que la Française n'était plus monter sur un podium depuis mars 2005.Septième de la deuxième descente du week-end à Lake Louise, samedi, Ingrid Jacquemod préparait bien un coup dans les rocheuses canadiennes. Privée de podium depuis mars 2005 et une deuxième place obtenue à Lenzerheide, en descente, discipline dans laquelle l'intéressée avait jusqu'alors signé ses trois podiums en Coupe du monde, la skieuse savoyarde s'est rappelée à ses meilleurs souvenirs ce dimanche, en s'adjugeant le quatrième podium de sa carrière à la conclusion de ce Super G de Lake Louise.Une vraie revanche sur ses dernières années de compétition, et en particulier sur une saison 2008-2009 qui, exception faite d'une quatrième place dans le Super G de Bansko, avait tourné au cauchemar la concernant – Mondiaux à domicile compris. Ce dimanche, Ingrid Jacquemod peut se targuer d'avoir pratiqué un beau ski, un ski propre, fluide et rapide, tout juste entaché par un léger déséquilibre à la sortie d'un virage abordé un brin trop vite, aux deux tiers d'un parcours qui aura laissé sur le carreau bon nombre de favorites.De la Suédoise Anja Paerson (non classée) à l'Italienne Nadia Fanchini (25e), en passant par les locales de l'étape Britt Janyk (13e) et Emily Brydon (17e), les têtes d'affiche présumées de ce Super G sont en effet passées au travers. A l'exception bien sûr des deux reines de ce début de saison : Maria Riesch et Lindsey Vonn. Avec un ascendant certain pour l'Américaine, certes privée de triplé à Lake Louise pour trois petits centièmes – la faute à l'Autrichienne Elisabeth Goergl, triomphante pour la troisième fois de sa carrière au bas de la piste canadienne – mais désormais en pole position au classement général. Maria Riesch s'étant elle contentée de la 5e place du jour.