Le CO pas récompensé

  • A
  • A
Le CO pas récompensé
Partagez sur :

Contraints de patienter en Ecosse jusqu'à ce lundi pour disputer son match de la quatrième journée de H-Cup, reporté dimanche en raison de la neige, les Castrais ont chuté de très peu face à Edimbourg (24-22). Alors qu'ils avaient repris le contrôle du match, les Tarnais ont laissé échapper la victoire dans les dernières minutes et ont désormais peu de chance de sortir de la poule 1.

Contraints de patienter en Ecosse jusqu'à ce lundi pour disputer son match de la quatrième journée de H-Cup, reporté dimanche en raison de la neige, les Castrais ont chuté de très peu face à Edimbourg (24-22). Alors qu'ils avaient repris le contrôle du match, les Tarnais ont laissé échapper la victoire dans les dernières minutes et ont désormais peu de chance de sortir de la poule 1. Tout ça pour rien... Ou si peu, ce point de bonus défensif qui ne fera pas le compte. Déjà contrariés par le report du match initialement programmé dimanche, contretemps qui n'a fait que souligner l'amateurisme de l'ERC mais aussi la négligence du club d'Edimbourg, les Castrais sont désormais frustrés. Pour ne pas dire plus... Il n'est plus ici question de ces petits arrangements entre amis, dont les dirigeants tarnais ont été tenu écartés dimanche, ni du manque de considération des Ecossais, mais de qualification pour les quarts de finale de la H-Cup qui s'est très probablement envolée ce lundi dans le froid et le silence de Murrayfield, dont les tribunes étaient vides par mesure de sécurité. Averti dimanche de la victoire de Northampton à Cardiff (19-23), Laurent Travers, le coach des avants castrais, ronchonnait déjà. "On devait jouer en même temps, mais avec ce report, l'équité n'est pas respectée, confiait-il à La Dépêche du Midi. On sait que si on perd à Edimbourg, on est mort. Si on ne nous avait pas refusé deux essais valables en Angleterre..." Cette fois-ci, pas d'essai injustement refusé, mais une victoire qui, dans les dernières minutes du match, a échappé à ses joueurs selon un scénario cruel. Menés à la pause (14-10) après avoir pris par deux fois l'avantage au tableau d'affiche au cours de cette première période, d'entrée sur une pénalité de Pierre Bernard (3e, 0-3) puis grâce à Capo Ortega (14e, 7-10) entre les essais écossais du troisième ligne Tim Visser (8e) et du trois-quart centre Lee Jones (21e), tous deux transformés par Chris Paterson, les joueurs du duo Labit-Travers sont parvenus à renverser le cours du match au retour des vestiaires après une nouvelle pénalité de David Blair (47e, 17-10). D'abord par un essai de pénalité transformé par Baï (67e, 17-17), puis par un ballon aplati entre les poteaux écossais par Sébastien Tillous-Borde (73e, 17-22). Pourtant impérative, cette victoire s'envolait dans les dernières minutes, sur un ultime essai du trois-quart aile Simon Webster, transformé par Blair (78e, 24-24). Avec six points de retard sur Northampton, le CO n'a plus son destin entre les mains. Et devra compter sur un improbable revers à domicile des Saints face à Edimbourg lors de la prochaine journée pour faire de la réception de Northampton fin janvier une finale.