Le ciel salue Schumacher

  • A
  • A
Le ciel salue Schumacher
Partagez sur :

Ce n'est pas grand-chose, mais le meilleur temps de Michael Schumacher (Mercedes), vendredi lors des libres 1 du Grand Prix de Belgique, est un joli signe: "Schumi" disputait il y a 20 ans le premier Grand Prix de sa carrière, également à Spa. Au-delà de ce clin d'oeil du ciel - les conditions météorologiques ont offert ce cadeau à l'Allemand, avec un temps de 1'54"355 - Mark Webber (Red Bull) a sorti le chrono de référence en libres 2, en 1'50"321.

Ce n'est pas grand-chose, mais le meilleur temps de Michael Schumacher (Mercedes), vendredi lors des libres 1 du Grand Prix de Belgique, est un joli signe: "Schumi" disputait il y a 20 ans le premier Grand Prix de sa carrière, également à Spa. Au-delà de ce clin d'oeil du ciel - les conditions météorologiques ont offert ce cadeau à l'Allemand, avec un temps de 1'54"355 - Mark Webber (Red Bull) a sorti le chrono de référence en libres 2, en 1'50"321. Les plaisirs de Spa, ce sont ses courbes délicieuses, ses plus de sept kilomètres de tracé dans un écrin bucolique. Ce qui en fait le plus beau circuit du monde, pour beaucoup. Mais les plaisirs de Spa, ce sont aussi ses traditionnelles gouttes de pluie, qui tombent souvent drues et rendent toujours plus incertain le Grand Prix de Belgique. Les pilotes s'en sont encore aperçus vendredi, à l'occasion d'une première journée d'essais libres très largement perturbée par les averses - et même par l'apparition furtive d'un orage, lors de l'interruption en libres 1. Comme un cadeau du ciel, les caprices de la météo ont au moins permis à Michael Schumacher de réaliser le meilleur temps du matin, et donc de laisser une petite trace le week-end de ses 20 ans de carrière. Sympa, le ciel. Les deux Mercedes sont sorties plus tôt que tout le monde lors de la première séance, a priori pour tester de nouvelles améliorations en vue de la saison prochaine, déjà (selon les informations d'Eurosport). Michael Schumacher et Nico Rosberg sont sortis juste avant la pluie, et bien leur en a pris, puisque les deux pilotes allemands ont donc réalisé les meilleurs temps de la première séance d'essais libres, respectivement en 1'54"355 et 1'54"829. Loin derrière, Jenson Button a pris la 3e place sur la toute fin de séance, lorsque la piste est redevenue un peu plus sèche, avec un chrono de... 2'02"740. Les deux seuls cadors à avoir terminé sous le top 10 le matin, à savoir Mark Webber et Fernando Alonso, ont attendu l'après-midi pour se réveiller. Senna, des débuts à oublier Sur une piste toujours humide, et qui a même dû absorber de nouvelles averses en fin de séance, les libres 2 ont ainsi été marqués par le retour aux avant-postes de l'Australien et de l'Espagnol. Webber a devancé le Taureau des Asturies de peu, avec un temps de 1'50"321 contre 1'50"461 pour Alonso. Jenson Button a confirmé sa 3e place du matin - donc sa première place à conditions égales, pour les libres 1 - avec une autre 3e position en libres 2, à 0"449 de Webber. Sur les deux séances, l'Anglais aura donc devancé son compatriote et coéquipier Lewis Hamilton, 5e puis 4e (à moins d'une seconde de Webber en libres 2). Quant à Felipe Massa, ses 7e et 5e places, à chaque fois une demi-seconde environ derrière Hamilton, prouvent que le Brésilien a rattrapé le train des favoris. Mais aussi qu'il reste dans le wagon de queue. Pour compléter le tour des top teams, il convient bien sûr de terminer par Sebastian Vettel. Toujours archi-leader du championnat du monde malgré trois dernières courses sans victoire, l'Allemand est resté en retrait en terminant 10e des libres 2, à 1"459 de son coéquipier Webber. Sa 4e place en libres 1 le rassure un peu, mais cette séance était vraiment très peu significative au vu des conditions, et il l'a tout de même achevée à plus d'une seconde de Button (+1"012 exactement). Encore une fois, "Baby Schumi" devra répondre en qualifications... Enfin, les débuts difficiles de Bruno Senna sont à noter. Pour ses premiers tours de roues en Grand Prix dans le baquet d'une Lotus Renault, le Brésilien - remplaçant de Nick Heidfeld ce week-end - a détruit l'arrière de sa monoplace en sortant lors des libres 1, piégé par la pluie. Senna pouvait taper de rage sur son volant, on a effectivement connu meilleurs débuts... Lui aussi apprendra, avec le temps, que la pluie et Spa sont quasi indissociables. Michael Schumacher le savait, bien sûr.