Le choix de Toulouse

  • A
  • A
Le choix de Toulouse
Partagez sur :

Forts de leur précieux succès à Perpignan, les Champions d'Europe toulousains peuvent se consacrer pleinement à leur quart de finale de H Cup ce dimanche, à Anoeta, face au BO. Au point d'entendre Guy Novès dire qu'il se "fout complètement" du choc à suivre au Vélodrome face à Toulon. Mourad Boudjellal appréciera...

Forts de leur précieux succès à Perpignan, les Champions d'Europe toulousains peuvent se consacrer pleinement à leur quart de finale de H Cup ce dimanche, à Anoeta, face au BO. Au point d'entendre Guy Novès dire qu'il se "fout complètement" du choc à suivre au Vélodrome face à Toulon. Mourad Boudjellal appréciera... "L'objectif du club ? Quel objectif ? C'est quand même nous qui le fixons cet objectif. Le quart de finale sera un match important, bien sûr, un match de phase finale, on verra si on le jouera à fond, ou pas... On verra si on reste sur le championnat ou si on bascule sur la Coupe d'Europe, vous voyez." Ainsi s'exprimait Guy Novès, depuis le Stade de France, il y a quinze jours, à l'issue de la déroute face au Racing des Champions d'Europe. Une semaine plus tard et les joueurs de la Ville Rose ont retrouvé tout leur standing en signant vendredi leur premier succès depuis dix ans à Aimé-Giral, pour faire un pas presque décisif vers la qualification directe en demi-finales du Top 14 avec un matelas confortable de huit points d'avance sur Montpellier, troisième. Une seule victoire à domicile face à Bourgoin, le 25 avril, serait de nature à qualifier les Rouge et noir pour le dernier carré du Vélodrome. Un luxe dont les Toulousains sont les seuls nantis parmi les quatre qualifiés français de ces quarts de finale de Coupe d'Europe et que Novès entend bien mettre à profit, quoi qu'il en dise... Car resurgit évidemment à pareille époque de la saison l'éternel débat autour de la capacité des Toulousains à rééditer le fameux et unique doublé Championnat-Coupe d'Europe de 1996. Illusoire si l'on s'en tient au manager toulousain, qui au regard de la situation de ses hommes sur le front du Top 14 et de la configuration de la H Cup cette saison, qui propose un quart de finale à Anoeta ce dimanche, puis une demi-finale à Leicester ou à Dublin (Leinster), et enfin une finale à Cardiff, serait plutôt enclin à privilégier la conquête du Brennus. Novès: "On va donner le meilleur pour ce quart de finale" Pour laquelle, seuls deux matches (demi-finale et finale) pourraient suffire aux Stadistes pour arriver à leurs fins. Dans ces conditions, Novès assène sans prendre de gants au sujet du choc à venir au Vélodrome face à Toulon d'ici dix jours: "Gagner à Toulon ne nous apporterait rien de plus et ceux qui seront fatigués souffleront à cette occasion." Dans ces conditions, l'Europe mérite d'être jouée. Au moins, à Anoeta. "On va donner le meilleur pour ce quart de finale, affirme-t-il, en sachant que derrière, on peut récupérer à Toulon, un match dont on se fout complètement". Tant de considération ira, on s'en doute, droit au coeur d'un Mourad Boudjellal, le président du RCT, qui a déjà vendu 50 000 billets du Vélodrome (sur une capacité de 58 000 places). Novès en rajoute une dernière couche: "Dans l'esprit, on peut jouer totalement libérés ce match face au BO sans avoir à se dire la semaine prochaine, il faudra absolument faire un résultat en championnat." Un jugement que tempère toutefois Yannick Bru, en charge des avants: "Par expérience, je ne sais pas si c'est vraiment bien de jouer des matches sans pression..." Toulouse l'esprit libéré, même si son infirmerie est de nature à lui créer des soucis. En première ligne comme à la charnière. "Daan Human (pubalgie) et Benoît Lecouls (cervicales) étant blessés, nous avons moins de possibilités au poste de pilier", concède Bru, sur le site du Stade. "On compte donc fermement sur Jean-Baptiste Poux et Census Johnston. (...) L'occasion leur est donnée de pousser la machine sur 70 ou 80 minutes, et comme on l'a vu avec Jean-Baptiste Poux face à l'Usap, ça a été plutôt positif", se félicite l'ancien talonneur, avant de noter: "Franchement, sur un match de phase finale, rien n'est planifié, c'est du « live »". Yohann Montès à droite et Victor Paquet, solution de repli à gauche, se tiennent prêts, faute de pouvoir compter sur le jeune Espoir David Tarroque, "plutôt un rugueux qu'un « Brésilien »...", dixit Bru, au sujet d'un joueur auquel il croit beaucoup, mais non inscrit sur la liste des qualifiés pour la H Cup. Jean-Baptiste Elissalde n'est pas épargné, lui qui doit composer avec une charnière réduite à peau de chagrin. Futur Clermontois, David Skrela ne risque pas de vivre une fin d'aventure à l'économie sous le maillot toulousain. Et pour cause, suite à la blessure de Fred Michalak ce week-end, à Perpignan, l'ancien Parisien est l'unique demi, déclaré bon pour le service au sein de l'effectif des Champions d'Europe avec le jeune demi de mêlée/ouvreur, Nicolas Bézy, qui s'il a pour l'essentiel officié à l'ouverture cette saison, joua la saison dernière une demi-finale perdue de Top 14 face à l'Usap. Cependant, si Skrela est un titulaire certain pour le quart de finale face au BO, deux autres demis de mêlée potentiels devraient, en plus de Bézy, être en mesure de postuler. Ainsi, absent depuis le 20 février, Nicolas Vergallo, a repris lundi le chemin de l'entraînement sans sembler souffrir de sa main fracturée, annonce La Dépêche du Midi. Quand à Jean-Marc Doussain, victime d'une béquille ce week-end avec les Espoirs, il a pu s'entraîner lundi matin. Là aussi, finalement, Toulouse aura le choix.