Le choc pour Cleveland

  • A
  • A
Le choc pour Cleveland
Partagez sur :

NBA - Le duel au sommet de la conférence est, opposant la nuit dernière en Floride Cleveland à Orlando, a été remporté par les Cavs (102-93).

Le duel au sommet de la conférence est, opposant la nuit dernière en Floride Cleveland à Orlando, a été remporté par les Cavs (102-93), grâce notamment à Lebron James, toujours aussi efficace (36 points, 8 rebonds). A noter par ailleurs, la victoire de Boston face à Utah (105-86) et celle de San Antonio sur Dallas (92-83).Le match de la nuitApparus en retard par rapport aux autres cadors de la Ligue, les Cavs ont sans doute remis quelques pendules à l'heure à l'occasion de leurs retrouvailles avec le Magic, leurs bourreaux des dernières Finales de conférence. Car plus encore que ce précieux succès ramené d'Orlando - la franchise de l'Ohio étant en mal de victoires avec déjà trois défaites concédées depuis le début de l'exercice, c'est bien la manière avec laquelle ils ont franchi l'obstacle floridien qui pourrait donner le réel coup d'envoi de la saison des Cavaliers.La belle tenue de Shaquille O'Neal face à Dwight Howard, leur premier tourmenteur lors de leur élimination face aux Floridiens au printemps dernier, pourrait, à elle seule, donner du poids au pari estival de la franchise de l'Ohio. L'ancienne idole du Magic n'a certes joué que 20 minutes, le temps de rendre 10 points et 4 rebonds, mais ce temps de jeu limité a suffi à limiter l'influence de son successeur dans les coeurs floridiens, Howard devant composer avec les fautes pour compiler, au final, 11 points et 7 rebonds en 32 minutes.Le nouveau Superman à la peine, Vince Carter pouvait bien tenter de prendre le relais en signant 29 points et Jameer Nelson y aller de ses 19 points, leurs efforts allaient rester vains face à la nouvelle démonstration de force de LeBron James. Fort de ses 36 points et 8 rebonds, King James a bien été le premier artisan de la victoire des Cavs. Mais il n'a pas été le seul pour autant puisque Mo Williams a également été de la partie en le secondant avec 28 points faisant oublier la nouvelle absence de Delonte West. Les FrançaisNouvelle soirée à oublier pour le camp tricolore. En effet, des sept Français en état de marche, ils ne sont que quatre à avoir foulé les parquets et, au final, il n'y a bien que les excusés sur blessure Tony Parker et Nicolas Batum à avoir goûté à la victoire. Pour le reste, la défaite a été exacte au rendez-vous et les Bleus, qui ont joué, n'ont pas fait grand-chose pour l'éviter...Tout juste Joakim Noah en a-t-il profité pour confirmer son bon début de saison. Mais l'intérieur tricolore a eu beau se démener sous les panneaux, signant ainsi un nouveau double-double avec 12 points, 11 rebonds, 4 passes et 2 contres, les Bulls en ont été quittes pour un nouveau revers. Piégé la veille par les Nuggets, Chicago est cette fois tombé à Toronto, les Raptors l'emportant en effet 99-89. A l'inverse, si Mickael Pietrus, avec Orlando, et Boris Diaw, avec Charlotte, n'ont pas échappé à la défaite, les deux anciens Palois en portent une part de responsabilité... Alors que le Magic a donc pris la leçon face aux Cavs, le Guadeloupéen a en effet terminé fanny, rendant un 0 sur 3 aux tirs pour 1 passe et 1 rebond en 24 minutes. Et guère plus de réussite pour Diaw puisque les Pistons ont étrillé les Bobcats 98-75, l'intérieur français devant, lui, se contenter de 7 points à 3 sur 7 aux tirs, 4 passes et 3 rebonds en 29 minutes. Avec ses 4 points et 2 rebonds en 8 minutes, son coéquipier Alexis Ajinça aura même presque été plus efficace...