Le Chaudron en salive d'avance

  • A
  • A
Le Chaudron en salive d'avance
Partagez sur :

LIGUE 1 - Saint-Etienne accueille l'OM ce samedi, lors de la 8e journée de Championnat.

C'est dans la peau du leader de Ligue 1 que Saint-Etienne accueille l'OM ce samedi, lors de la 8e journée de Championnat. La victoire à Lyon le week-end dernier a aiguisé encore un peu plus l'appétit des Verts, tandis que les Marseillais, battus à Chelsea en milieu de semaine, espèrent tourner la page. Le bouillant public stéphanois ne l'entend pas de cette oreille. Une douce euphorie s'est emparée de Saint-Etienne. Et elle est sur le point d'enflammer le stade Geoffroy-Guichard pour la réception de l'OM samedi, lors du match-phare de la 8e journée de Ligue 1. Leaders du Championnat, les Stéphanois surfent sur une dynamique ô combien positive avec quatre victoires d'affilée, la dernière en date à Gerland à l'occasion du derby contre Lyon (1-0), premier succès en terre lyonnaise depuis quatorze ans. "Nous sommes actuellement sur une bonne dynamique. La difficulté désormais est d'entretenir et prolonger le plus longtemps cette dynamique. Dans le vestiaire, on sent que l'équipe n'a pas envie de lâcher", se félicite l'entraîneur adjoint, Alain Blachon, interrogé sur le site officiel des Verts. Malgré l'absence toute la semaine de Christophe Galtier, retenu à Clairefontaine pour démarrer la formation au Diplôme d'entraîneur professionnel de football (DEPF), les joueurs ne se sont pas dispersés. Bien au contraire, comme l'a constaté Blachon: "Ils se sont beaucoup investis. On a fait le maximum de travail. On a bien préparé ce match en se basant sur nos ingrédients. Samedi, Christophe va finaliser ce travail. Il faut puiser des forces dans cette préparation inhabituelle: on va jouer et gagner pour Christophe." Pour aussi conserver la première place au classement, menacée par Rennes, et briser la bonne série marseillaise en Championnat (cinq matches sans défaite). Selon Blachon, le revers concédé face à Chelsea (0-2) en Ligue des champions n'enlève rien aux qualités phocéennes: "L'OM, c'est le favori du championnat, dirigé par un entraîneur très compétent et performant. Dans cette équipe, c'est à la fois le collectif et les individualités qui sont dangereux." Blachon: "Avec l'aide de notre public, on donnera le maximum" Didier Deschamps se méfie également des individualités stéphanoises, en premier lieu Dimitri Payet, meilleur buteur de Ligue 1 (7 buts) et pour la première fois appelé en équipe de France. "C'est un joueur en pleine réussite dont il va falloir limiter le champ d'action et l'influence sur ses équipiers. Mais il n'y aura pas de plan anti-Payet mis en place", reconnaît toutefois l'entraîneur olympien. Deschamps a en effet d'autres préoccupations: "On se fait battre par l'une des meilleures équipes d'Europe et il n'y a pas photo sur le résultat. Il est logique que les joueurs aient pris un coup sur la tête. Les matches de haut niveau laissent forcément des traces. L'important est d'évacuer tout ça avant samedi." Charles Kaboré a récemment rassuré son coach sur un éventuel coup sur la tête: "On bascule sur Saint-Etienne, Chelsea, c'est fini. On a tourné la page, on est concentré sur le match de samedi, chacun sait ce qu'il a à faire." En cas de succès de l'OM à Saint-Etienne, le huitième seulement dans l'historique des confrontations entre les deux clubs, les Marseillais reviendraient à deux longueurs des Verts. Mais affronter une équipe en pleine bourre n'est pas un cadeau pour les hommes de Didier Deschamps: "C'est une équipe qui a pris ses points, emmagasiné de la confiance et qui est première au classement. Vu le contexte, ce n'est pas l'adversaire idéal derrière un gros match de Ligue des champions." Pourtant, il faudra bien y aller dans ce Chaudron bouillant d'impatience à l'idée de recevoir le champion de France en titre. Même s'il s'attend à "un match aussi difficile qu'à Gerland", Blachon y croit dur comme fer: "Comme face à l'OL, il faudra faire preuve de beaucoup d'humilité et de volonté. Dans le jeu, il faudra perdre moins de ballons et concédé moins d'occasions que face à Lyon. Avec l'aide de notre public, on donnera le maximum. Cela va fonctionner, samedi soir." Geffroy-Guichard n'attend que cela et en salive d'avance.