Le Canada en mal de médailles

  • A
  • A
Le Canada en mal de médailles
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Le pays hôte ne figure pas sur le podium actuel du tableau des médailles.

JO 2010 - Le pays hôte ne figure pas sur le podium actuel du tableau des médailles. La sacre olympique du couple Tessa Virtue-Scott Moir en danse sur glace, sur la patinoire du Pacific Coliseum mardi, aura certainement amené un peu de baume au coeur à une délégation canadienne qui a dû revoir ses objectifs à la baisse dix jours après l'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver sur ses terres, à Vancouver. Avec 5 médailles, d'or, 4 d'argent et une de bronze (10 au total), le pays hôte n'occupe actuellement que le quatrième rang du tableau des médailles derrière les Etats-Unis (1er, 25 médailles), l'Allemagne (2e, 21e) et la Norvège (3e, 14). Un bilan décevant au regard des ambitions affichées avant les Jeux : celles de figurer tout en haut du podium. "Je pense que nous nous bercerions d'illusions si nous pensons que nous pouvons rattraper les Américains", a confié, lundi, Chris Rudge, le directeur général du Comité olympique canadien (COC). Alors qu'il reste encore six jours de compétition, certains médias canadiens ont déjà commencé à tirer à boulet rouge sur le programme gouvernemental "A nous les podiums" qui aura coûté la bagatelle de 117 millions de dollars canadiens (environ 82 millions d'euros). "A nous les podiums", un échec ? Si ce dispositif de financement a notamment permis au Canada de briller dans les différents championnats du monde de sports d'hiver en 2009, il aura montré ses limites lors des JO alors que la rivalité sportive entre Canadiens et Américains a largement fait pencher la balance de titres en faveur des Etats-Unis. "A mi-chemin, ne vous attendez pas à ce qu'on révise notre objectif même si nous savons que ce sera difficile", s'est pourtant empressé de déclarer Marcel Aubut, président du Comité olympique canadien (COC), lors d'une conférence de presse lundi. Le camp canadien compte en effet sur les derniers jours des épreuves pour refaire son retard. "Il reste quand même la moitié des Jeux. Je crois sincèrement que nous sommes capables de faire pareil ou même mieux que ce qu'on a fait à Turin", note pour sa part Nathalie Lambert, chef de mission de l'équipe canadienne, sur Radio-Canada. En terre italienne, le Canada avait terminé au 5e rang des nations avec 24 médailles au total. Si le plan "A nous les podiums" (ANP) semblait avoir rallié une majorité de Canadiens - au regard d'un sondage commandé par le Groupe Le Sport à la veille de l'ouverture des JO, et ce bien au-delà des échéances de Vancouver, nul doute que les contribuables pourraient reconsidérer leur soutien en cas d'échec de leur pays aux portes du podium voire pire. Un coup dur alors que le programme devra, dans l'optique de la préparation aux Jeux d'été de Londres en 2012, trouver une alternative au financement du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver.