Le Canada conclut en beauté

  • A
  • A
Le Canada conclut en beauté
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Le Canada a obtenu le titre olympique en hockey face aux les Etats-Unis (3-2).

JO 2010 - Le Canada a obtenu le titre olympique en hockey face aux les Etats-Unis (3-2). Un triomphe ! Le feu d'artifice de ces Jeux Olympiques attendu par tout un pays a fait sauter dimanche le plafond de la Canada Hockey Place, temple du hockey canadien qui, si elle l'avait pu, aurait accueilli tout le peuple rouge et blanc pour la grande finale de ces JO 2010, celle du tournoi masculin dont la victoire vaut là-bas tous les titres olympiques. Le Canada n'aura pas à choisir. Ses hockeyeurs sont venus à bout dimanche des Etats-Unis, comme en 2002 à Salt Lake City, au terme d'un match crispé. Et ses athlètes ont récolté 14 médailles d'or, mieux que l'URSS (1976 à Innsbruck) et la Norvège (2002 à Salt Lake City) qui détenaient le précédent record de l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver, moisson encore inespérée en milieu de semaine dernière qui permet au pays hôte de ces JO 2010 de trôner fièrement en tête du tableau des médailles malgré un total de récompenses (26) inférieur à celui de l'Allemagne (30 dont 10 en or) et des Etats-Unis (37 dont neuf en or). Les doutes sur la capacité des athlètes canadiens à supporter la pression, les critiques contre l'investissement consenti par le gouvernement pour supporter son programme "A nous les podiums", les couacs (pour ne pas dire plus) imputables à l'organisation lors de la quinzaine olympique, tout s'est envolé dimanche dans le ciel de Vancouver soudain redevenu clément... Alors que le Canada n'avait jamais remporté la moindre médaille d'or olympique sur son sol jusqu'à ces Jeux de Vancouver, voilà le pays à la feuille d'érable décoré comme jamais. Et la seconde nation seulement, après les Etats-Unis, à triompher sur son sol dans le tournoi de hockey, remporté pour la huitième fois de son histoire en 21 éditions ! Crosby, le sauveur Huit ans après, les Canadiens récupèrent ce titre qu'ils chérissent plus que tout. Et comme de l'autre côté de la frontière en 2002, ils l'obtiennent aux dépens des Etats-Unis, performance ô combien savoureuse, goûtée également deux jours plus tôt par leurs homologues féminines. Mais contrairement à Marie-Philip Poulin et ses coéquipières, Sidney Crosby et ses hommes ont souffert jusqu'au bout pour se défaire des Américains, qui ont couru après le score mais jamais lâché prise. Une course poursuite commencée après un quart d'heure de jeu quand Jonathan Toews, bien placé sur une tentative de Mike Richards suite à une erreur de relance américaine, trompe Ryan Miller et ouvre la marque. Rassuré sur ses bases par le calme de son gardien, Roberto Luongo, auteur de 34 arrêts pour justifier la mise sur le banc du vétéran Martin Brodeur, le Canada tient ce résultat jusqu'à la fin du premier tiers-temps avant de doubler la mise pour son retour sur la glace, oeuvre de Corey Perry, abandonné par les défenseurs américains devant la cage d'un Ryan Miller pourtant au niveau (36 arrêts). En ébullition, la patinoire de Vancouver se refroidit rapidement après la réduction du score américaine de Ryan Kesler, en embuscade pour dévier une passe de Patrick Kane dans les filets de Luongo, son coéquipier aux Canucks. Sur la défensive, le Canada contient les Etats-Unis jusqu'au terme de ce deuxième tiers-temps, puis jusqu'à... 30 secondes de la fin du temps réglementaire, moment choisi par Zach Parise pour égaliser ! Tout est à refaire pour les Canadiens qui, plutôt que de se morfondre, s'en remettent à leur prodige Sidney Crosby pour inscrire le but en or lors de la prolongation. "C'est irréel, c'est comme un rêve, résumait le héros du pays devant la presse locale. Je me sens comme dans un rêve." Un rêve dans lequel baignera tout un pays lundi matin à l'heure de faire le bilan de cette quinzaine olympique.