Le Brésil veut monter en puissance

  • A
  • A
Le Brésil veut monter en puissance
Partagez sur :

Après des débuts difficiles dans cette Copa America, le Brésil a repris confiance après sa belle victoire contre l'Equateur. La Seleçao arrive donc en quarts gonflée à bloc avant d'affronter le Paraguay, qu'elle a croisé en phase de poules et qui n'a pas gagné le moindre match dans cette compétition.

Après des débuts difficiles dans cette Copa America, le Brésil a repris confiance après sa belle victoire contre l'Equateur. La Seleçao arrive donc en quarts gonflée à bloc avant d'affronter le Paraguay, qu'elle a croisé en phase de poules et qui n'a pas gagné le moindre match dans cette compétition. Pour la première fois depuis le début de la Copa America, le Brésil a joué au niveau attendu lors de son dernier match de poules contre l'Equateur (4-2), mercredi. Une victoire qui a permis aux Auriverde de se qualifier pour les quarts, où ils retrouvent le Paraguay, dimanche. Des Albirrojos face auxquels ils avaient arraché un match nul inespéré (2-2) en poules, grâce à un but de Fred dans les arrêts de jeu. "Ce sera un match très difficile, différent de notre dernière confrontation. Nous n'aurons pas le droit à l'erreur, rappellait Alexandre Pato sur le site de la compétition. Nous sommes dans un tour à élimination directe maintenant, donc les deux équipes vont vouloir l'emporter. Mais nous sommes confiants sur nos capacités à nous qualifier." La confiance, la Seleçao l'a retrouvée face à l'Equateur. Grâce à son latéral droit Maicon, préféré à Daniel Alves, et à ses "4 fantastiques", Robinho-Neymar-Pato-Ganso, le Brésil a retrouvé les qualités offensives qui font sa force et sa réputation. Certes, tout n'est pas parfait. En témoigne cette boulette de Julio Cesar sur le premier but de Felipe Caicedo. "Je me donnerais une note de 1,5 ou 2..., pestait le portier intériste sur son compte Twitter. Mais on ne juge pas un joueur sur un match, mais sur une série de matches." Une série, c'est justement ce qu'espère réaliser le quintuple champion du monde. Pour cela, il lui faudra être aussi bon contre le Paraguay qu'il l'a été face à l'Equateur. "Nous ne pouvons pas attendre de gagner juste parce que nous sommes le Brésil, rappellait Pato. Nous obtiendrons des résultats uniquement si nous sommes à notre meilleur niveau." Le Paraguay pense encore au premier match Leur meilleur niveau, les Guaranis sont loin de l'avoir atteint dans cette Copa America. Ces derniers peuvent s'estimer heureux d'être en quart de finale puisqu'ils n'ont pas remporté le moindre match. Après trois nuls en phase de poules, dont un dernier concédé face au Venezuela (3-3) après avoir mené 3-1 à une minute de la fin, le Paraguay s'est sauvé en prenant l'une des deux places de meilleur troisième qualificatives. "Nous avons mal joué, je ne le nie pas, concédait le sélectionneur Gerardo Martino, en conférence de presse, dixit Clarin. Mais ce nul, sans aucun doute, est la conséquence du précédent match contre le Brésil, quand mon équipe avait été rejointe au tableau d'affichage". Il lui faudra pourtant vite effacer ce traumatisme avant de retrouver une Seleçao qui au contraire est psychologiquement à bloc.