Le Brésil sans Ronaldinho

  • A
  • A
Le Brésil sans Ronaldinho
@ Reuters
Partagez sur :

CM2010 - Carlos Dunga a décidé de se passer des services de Ronaldinho pour le Mondial.

CM2010 - Carlos Dunga a décidé de se passer des services de Ronaldinho pour le Mondial.C'est une Seleçao new look qui fera le voyage en Afrique du Sud. Surtout par rapport aux campagnes précédentes. Carlos Dunga sélectionneur est aussi ferme que Carlos Dunga joueur. Malgré la pression de tout un peuple, il n'a pas dérogé à ses principes: c'est avec du muscle et sans ce grain de folie propre au Brésil qu'il a établi sa liste de vingt-trois joueurs pour la Coupe du monde 2010. Exit les stars locales Ronaldinho, Adriano et Ronaldo, place à des éléments de devoir comme Ramires et Grafite. Des profils moins clinquants qui correspondent mieux à son tempérament. Ceux qui s'attendaient à un football samba vont être déçus puisqu'à part Kaka et Robinho, les créateurs de son équipe seront surtout... les latéraux Maicon et Daniel Alves. Une tradition pour le coup respectée.En attaque, secteur sacrosaint au Brésil, Luis Fabiano, Nilmar, Robinho et Grafite auront la lourde tâche de ne pas décevoir. Vu le rendement du premier, buteur du FC Sévile, lors de la dernière Coupe des confédérations, il n'y a pas trop de danger. L'inconnue est de savoir si Robinho, retourné à Santos en janvier dernier pour justement préparer au mieux le Mondial, et Grafite, en retrait cette saison à l'image de son club de Wolfsburg, apporteront un plus. Les aficionados auriverde auraient bien sûr davantage vu Ronaldinho et Adriano, mais le sélectionneur avait sous-entendu à plusieurs reprises qu'il ne les prendrait pas.Bastos dans les 23La raison est essentiellement d'ordre collectif. Carlos Dunga n'a pas vu l'intérêt de retenir un joueur comme Ronaldinho qui, malgré une bonne saison à l'AC Milan, restait dans son esprit un remplaçant. Comme l'explique Raymond Domenech, "être remplaçant à la Coupe du monde est un métier qui n'est pas donné à tout le monde". Une réflexion qu'a dû avoir le technicien brésilien. Comment gérer les egos de tels stars si elles cirent le banc ? En les écartant, il évite aussi de subir une éventuelle pression médiatique au premier mauvais résultat. Tant pis pour le spectacle, tant mieux pour l'équipe ? Seul le terrain donnera la réponse.Au milieu, Carlos Dunga a reconduit ses hommes de confiance depuis qu'il a pris les rênes de la Seleçao. Auteur d'une saison très moyenne avec la Juventus Turin, Felipe Melo est pourtant maintenu dans le groupe et sera notamment épaulé par le vétéran Gilberto Silva, le buffle Julio Baptista et la découverte de la Coupe des confédérations Ramires. Tout ce petit monde sera orchestré par Kaka qui, lui non plus, n'a pas été au top de sa forme au Real Madrid. En défense, Michel Bastos a réussi son pari de figurer dans la liste. Le milieu lyonnais doit désormais se faire une place de titulaire sur le flanc gauche. Un poste que peut occuper Daniel Alves.--------------------------------------------------Gardiens: Julio César (Inter Milan), Gomes (Tottenham), Doni (AS Roma)Défenseurs: Maicon (Inter Milan), Daniel Alves (Barcelone), Gilberto (Cruzeiro), Bastos (Lyon), Juan (AS Roma), Lucio (Inter Milan), Luisao (Benfica), Thiago Silva (AC Milan)Milieux: Gilberto Silva (Panathinaikos), Felipe Melo (Juventus Turin), Josué (Wolfsburg), Kleberson (Flamengo), Elano (Galatasaray), Ramires (Benfica), Kaka (Real Madrid), Julio Baptista (AS Roma)Attaquants: Luis Fabiano (FC Séville), Nilmar (Villarreal), Robinho (Santos), Grafite (Wolfsburg)