Le Brésil au bout du suspense

  • A
  • A
Le Brésil au bout du suspense
Partagez sur :

Le Brésil a remporté la Coupe des Confédérations, dimanche à Johannesburg. Mais la Seleçao a dû s'employer pour s'imposer face aux Etats-Unis (3-2), qui menaient deux à zéro à la pause. C'est la troisième fois que la sélection auriverde remporte cette compétition. De bon augure à un an de la Coupe du Monde ?

Le Brésil a remporté la Coupe des Confédérations, dimanche à Johannesburg. Mais la Seleçao a dû s'employer pour s'imposer face aux Etats-Unis (3-2), qui menaient deux à zéro à la pause. C'est la troisième fois que la sélection auriverde remporte cette compétition. De bon augure à un an de la Coupe du Monde ? La Coupe des Confédérations s'est achevée dimanche avec deux rencontres particulièrement spectaculaires. Après le succès arraché par l'Espagne face à l'Afrique du Sud (3-2) lors de la petite finale, c'est le Brésil qui a puisé dans ses réserves pour venir à bout d'une coriace formation américaine sur le même score après avoir été menés 2-0. Les Etats-Unis ont en effet réalisé quarante-cinq premières minutes de rêve qui leur ont permis d'atteindre le repos avec deux buts d'avance. Sur un centre de Spector, Dempsey trompait une première fois Julio Cesar du plat du pied (0-1, 10e). Les Brésiliens réagissaient mais butaient sur un excellent Howard, décisifs à plusieurs reprises. Il sera d'ailleurs élu meilleur gardien de la compétition à l'issue du match.Le doublé de Luis Fabiano Face au manque de réalisme auriverde, les Américains font preuve d'une grande efficacité et sur un nouveau contre rondement mené, Donovan ajoute un deuxième but (0-2, 27e). Piqués au vif, les hommes de Carlos Dunga réduisent le score dès le retour des vestiaires grâce à Luis Fabiano (1-2, 46e). Les Brésiliens poursuivent sur leur lancée et Kaka place une tête piquée repoussée par la transversale. Howard est à la parade, mais le cuir semble bien avoir franchi la ligne (60e).Ce coup du sort ne fait qu'accentuer le sentiment de révolte des Brésiliens qui parviennent enfin à prendre l'avantage suite à un corner d'Elano repris de la tête par Lucio (3-2, 84e). Pour la troisième fois de son histoire après 1997 et 2005, le Brésil inscrit son nom au palmarès de la compétition, dépassant la France lauréate en 2001 et 2003.