Le Borussia souffre mais se relève

  • A
  • A
Le Borussia souffre mais se relève
Partagez sur :

Dans la douleur, le Borussia Dortmund s'est repris après une série de quatre matches sans victoire, en allant s'imposer samedi après-midi à Mayence (1-2), dans le cadre de la 7e journée de Bundesliga. C'est un but de Lukasz Piszczek dans le temps additionnel de la seconde période qui a permis aux Borussen de décrocher les trois points. Un peu plus tard, le Bayern a étrillé Leverkusen (3-0).

Dans la douleur, le Borussia Dortmund s'est repris après une série de quatre matches sans victoire, en allant s'imposer samedi après-midi à Mayence (1-2), dans le cadre de la 7e journée de Bundesliga. C'est un but de Lukasz Piszczek dans le temps additionnel de la seconde période qui a permis aux Borussen de décrocher les trois points. Un peu plus tard, le Bayern a étrillé Leverkusen (3-0). Jürgen Klopp peut souffler un grand coup. Le Borussia Dortmund est enfin reparti de l'avant ce samedi après-midi, après quatre matches consécutifs sans succès. A la Coface Arena de Mayence, les Borussen ont décroché une précieuse victoire (1-2) qui ne leur permet pas de penser à nouveau au titre, mais au moins de se redonner confiance avant le déplacement au Stade Vélodrome de mercredi prochain, où ils affronteront Marseille dans le cadre de la 2e journée de Ligue des champions. Mais ce fut dur. Car s'ils ont outrageusement dominé cette rencontre comptant pour la 7e journée de Bundesliga, les Jaune et Noir ont manqué d'efficacité et de réalisme et ont bien failli parcourir les 200 km de retour avec un seul point dans l'escarcelle. Heureusement pour eux, Lukasz Piszczek a eu dans le temps additionnel de la seconde période une bonne inspiration en tentant sa chance à 25 mètres. Victoire inespérée, mais tout de même logique. Perisic à l'égalisation Avant cela, les Borussen avaient déjà dû s'employer pour remonter un déficit d'un but marqué par Nicolai Muller peu après la demi-heure de jeu (33e). Une réalisation fâcheuse pour Dortmund, en difficulté devant le but adverse et surtout Heinz Muller, le portier de Mayence. Intraitable pendant une heure, ce dernier devait finalement céder devant l'attaquant croate Ivan Perisic (64e). Presque une demi-heure à cravacher pour égaliser. Presque une demi-heure à lutter pour reprendre l'avantage. Dans les autres rencontres disputées à 15h30, Schalke 04 est également reparti de l'avant en dominant Fribourg à la Veltins-Arena (4-2). Wolfsburg remonte doucement la pente après son court succès à domicile contre Kaiserslautern (1-0). Moenchengladbach a battu Nuremberg (1-0) tandis qu'Augsburg et Hanovre se sont quittés bons amis (0-0). Robben signe son retour A 18h30, le Bayern Munich recevait le Bayer Leverkusen dans le choc de cette 7e journée. Un choc sans suspens, les Bavarois ayant plié l'affaire en l'espace d'un quart d'heure en première période. Sur un bon service de Franck Ribéry, Thomas Müller trompait de près Bernd Leno (5e). Le Tricolore décalait ensuite le ballon pour Daniel van Buyten lorsque le Belge trompait sur un coup franc tiré à ras de terre, à 25 mètres, le portier du vice-champion d'Allemagne en titre pour la deuxième fois de la soirée. Puis deux très bonnes nouvelles ont été à noter du côté des pensionnaires de l'Allianz Arena. D'une part, Manuel Neuer n'a toujours pas concédé de but et cela fait désormais neuf matches complets que sa cage est inviolée (record du club). Mais surtout, Arjen Robben est entré en fin de rencontre (78e) et a même marqué le troisième but de son équipe (90e), lui qui revenait d'une pubalgie. Et ce samedi, pour le Bayern Munich, c'était peut-être cela le plus réjouissant.