Le bon "Kun" de City

  • A
  • A
Le bon "Kun" de City
Partagez sur :

Troisième du dernier exercice, Manchester City a parfaitement entamé sa saison de Premier League en dominant Swansea (4-0), lundi soir, en clôture de la 1ère journée du championnat anglais. Là où Arsenal, Chelsea et Liverpool ont échoué durant le week-end, les Citizens, emmenés par un Agüero de feu, ont montré que leur ligne d'attaque était déjà bien en verve.

Troisième du dernier exercice, Manchester City a parfaitement entamé sa saison de Premier League en dominant Swansea (4-0), lundi soir, en clôture de la 1ère journée du championnat anglais. Là où Arsenal, Chelsea et Liverpool ont échoué durant le week-end, les Citizens, emmenés par un Agüero de feu, ont montré que leur ligne d'attaque était déjà bien en verve. Après les matches nuls d'Arsenal, de Chelsea et de Liverpool, on se languissait de savoir si Manchester City serait le seul pensionnaire du "Big Four" des prétendants à suivre le champion United à la trace. Une patience qui ne fut pas longtemps mise à rude épreuve... Les Citizens, opposés au jeune et valeureux promu Swansea, n'ont pas mis 90 minutes avant de faire parler la poudre, lundi soir. Pour une victoire nette et sans bavure (4-0) face à un adversaire courageux, mais limité techniquement dans les 30 derniers mètres, avec en prime la satisfaction d'avoir réalisé l'un des meilleurs coups du marché des transferts. Les protégés de Roberto Mancini, qui s'était volontairement privé d'Agüero et de Balotelli au coup d'envoi, ont pourtant mis une bonne demi-heure avant de prendre la mesure de Gallois bien décidés à jouer crânement leur chance, suite à 28 ans de purgatoire dans les divisions inférieures. Seuls les fulgurances techniques de Silva (23e, 31e), la puissance de Yaya Touré (39e) et la qualité de frappe de Barry (44e) trouvèrent grâce aux yeux des supporters mancuniens, qui espéraient mieux d'une équipe ressemblant fortement à celle qui avait fini le précédent exercice à la troisième place. Mais le recrutement d'Agüero pourrait donner une autre envergure à ce rouleau compresseur, encore bridé au cours de cette période de rodage. En une demi-heure, l'attaquant argentin, entré à la place de De Jong, a changé la physionomie de la rencontre en se montrant décisif sitôt son apparition sur la pelouse. Si Dzeko avait ouvert la marque en bon renard des surfaces (1-0, 58e), "Kun" n'a mis que sept petites minutes avant de débloquer son compteur buts en Premier League (2-0, 67e). Des débuts réussis que l'ancienne idole de l'Atletico a parachevé en donnant une passe décisive à son complice Silva (3-0, 70e), avant d'inscrire lui même le quatrième et dernier but de son équipe d'une merveille de frappe (4-0, 90e). Et de prouver ainsi que City a de quoi lutter pour le titre.