Le bon coup de Vogondy

  • A
  • A
Le bon coup de Vogondy
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Le Français a remporté en solitaire la 4e étape du Critérium du Dauphiné.

CYCLISME - Le Français a remporté en solitaire la 4e étape du Critérium du Dauphiné.Horizon bleu sur le Dauphiné. On attendait Contador et les autres, on a pratiquement vu que des Français. Pour cette première prise de contact avec la montagne, sorte de mise en bouche plutôt corsée avant les passages par Chamrousse et l'Alpe d'Huez vendredi et samedi, la 4e étape du Critérium du Dauphiné est tombée dans l'escarcelle de Nicolas Vogondy. Le double champion de France s'est imposé en solitaire et avec panache à Risoul devant un autre tricolore, Romain Sicard. Rolland et Pauriol viendront eux s'immiscer dans le Top 10 parmi les Contador, Brajkovic ou autre Menchov. Et ce n'est finalement que justice, tant les Tricolores se sont montrés dans ce final. un par un, ce sont les Français qui tentaient leur chance dès les premiers lacets de la montée vers Risoul. Lefèvre le premier, puis Le Mével et Mangel, Moinard et enfin Calzati. Du Bleu à tous les étages, entrecoupés par l'Espagnol Martinez et le Russe Ovechkin. Assez loin au général, ceux-ci pouvaient bénéficier d'un bon de sortie de la part du Team RadioShack, qui préférait monter au train. Mais devant, Denifl, qui avait rapidement laché Pate, résistait. Et c'est finalement l'attaque (attendue) de Denis Menchov qui modifiait la donne. Les Astana prenaient alors la main pour contrôler l'accélération plutôt timide du Russe, avant que Contador ne se dresse lui-même sur les pédales à deux kilomètres du sommet.Vogondy: "Je veux savourer"Incapable de distancer Brajkovic, Contador était contraint de temporiser et c'est alors que Vogondy profitait d'un regroupement pour partir, seul. Personne ne le reverra. Et le coureur de Bbox pouvait aller signer sa première victoire de la saison, certainement particulière pour un coureur qui avait cru devoir stopper sa carrière en raison de problèmes cardiaques détectés en janvier dernier. "J'ai été deux fois champion de France (en 2002 et en 2008, ndlr), mais cette victoire dans le Dauphiné devant de tels coureurs, c'est comme un rêve, confiait-il à l'arrivée. Je veux savourer. Ce sera difficile pour les premières places au général, mais mon Dauphiné est déjà réussi."Vogondy grimpe à la cinquième place au général, à 2'43" d'un Janez Brajkovic, qui n'aura jamais décroché de la roue de Contador avant de l'attaquer dans les derniers mètres pour lui souffler la troisième place. Troisième place, car entre temps, Romain Sicard avait démarré pour aller chercher une place de dauphin de Vogondy. Un coup d'éclat rafraichissant pour le champion du monde espoirs 2009, qui vivait jusqu'alors une première saison timide chez les pros, sous le maillot d'Euskaltel. Mais jeudi, la jeune génération tricolore, Sicard (2e), Rolland (6e) et Pauriol (9e) était à la fête.