Le BO, pour sauver sa saison

  • A
  • A
Le BO, pour sauver sa saison
@ Maxppp
Partagez sur :

COUPE D'EUROPE - Biarritz, après un Top 14 décevant, affronte le Munster en demi-finale.

COUPE D'EUROPE - Biarritz, après un Top 14 décevant, affronte le Munster en demi-finale.Le défi d'une saison. Passé à côté de son sujet en Top 14 avec une décevante 7e place, non-qualificative pour la Coupe d'Europe, le Biarritz Olympique affronte le Munster, dimanche à Anoeta, dans le cadre de la demi-finale de la Coupe d'Europe. Face au double vainqueur de la compétition en 2006, face au BO, et en 2008, Serge Blanco, le président du club espère donc voir une autre équipe se présenter pour ces joutes continentales. "On efface le championnat, il y a la Coupe d'Europe, c'est notre motivation, c'est notre havre de paix, et on fera tout dimanche pour se retrouver à Paris le 22 mai pour la finale", déclare ainsi l'ancien arrière international.Toutefois, le boss biarrot est conscient de l'ampleur de la tâche face à la machine irlandaise : "Il faut avoir beaucoup d'humilité et d'admiration parce que le Munster est une équipe très forte. C'est une machine qui est faite pour gagner la Coupe d'Europe". Un statut en retrait également assumé par les joueurs. "Je pense que nous sommes outsiders. Vu ce qu'ils ont montré par le passé, vu leur effectif, ce n'est pas une surprise. C'est le pack de l'équipe d'Irlande... Donc oui, on est clairement outsiders sur cette demi-finale", concède ainsi Fabien Barcella, le pilier gauche international. Accompagné de sa troupe de supporter, la "Red Army" fait bel et bien figure de favori. Mais dans l'enceinte d'Anoeta, chauffé à blanc par le peuple basque, tout reste possible."Cette demi-finale de H-Cup suscite de fait beaucoup d'attentes, d'autant qu'elle peut sauver notre saison. Mais, on ne va pas se mettre de pression particulière à ce niveau-là", tempère l'avant biarrot, avant de livrer quelques clés : "Les matches de phase finale se gagnent sur des détails. Ça se gagnera forcément devant. Mais aussi dans la gestion tactique". Sur le plan mental, Serge Blanco rassure aussi ses supporters, l'envie est bien là : "je peux vous dire que les garçons par leur état d'esprit, leur envie, vont tout faire pour renverser la tendance". Et s'offrir une fin de saison un peu plus exaltante au lieu de se retrouver en vacances dès dimanche...