Le BO en quarantaine

  • A
  • A
Le BO en quarantaine
Partagez sur :

Déjà bon dernier du Top 14 avant cette 9e journée, le Biarritz Olympique a subi ce samedi sa plus lourde défaite de la saison, sur la pelouse du leader, Clermont (41-0). Rien ne va plus pour les Basques, qui ont encaissé cinq essais à Marcel-Michelin. Dans le même temps, Toulon et Bayonne ont assuré à domicile en s'imposant contre Brive (18-3) et Perpignan (18-16). La journée se terminera par un Agen-Montpellier à 20h45.

Déjà bon dernier du Top 14 avant cette 9e journée, le Biarritz Olympique a subi ce samedi sa plus lourde défaite de la saison, sur la pelouse du leader, Clermont (41-0). Rien ne va plus pour les Basques, qui ont encaissé cinq essais à Marcel-Michelin. Dans le même temps, Toulon et Bayonne ont assuré à domicile en s'imposant contre Brive (18-3) et Perpignan (18-16). La journée se terminera par un Agen-Montpellier à 20h45. . CLERMONT-BIARRITZ: 41-0 Lire aussi: La feuille de match Clermont en leader Le terrain a confirmé ce que le classement laissait entrevoir: entre Clermont, désormais leader, et Biarritz, toujours lanterne rouge, il y a un monde d'écart. Le tableau d'affichage l'a démontré: 41-0. L'affaire n'a pas fait un pli. La victoire s'est dessinée dans les dix premières minutes, à la faveur d'une entame tout feu tout flamme des Jaunards, qui ont trouvé la faille par James (3e, 5-0) et Fofana (7e, 12-0). Deux essais bonifiés par James, impérial au pied avec quatre transformations (4e, 8e, 49e, 56e) et deux pénalités (20e, 36e). De son côté, Fofana réalisait un doublé (12e, 48e) tandis que Canale (55e) et Vosloo (75e) donnait un peu plus d'ampleur à une belle victoire clermontoise. Bien qu'aidés par des Basques au plus mal, qui ont totalement raté leur entame, les Auvergnats ont dominé les débats. Calmement mais sûrement, sans jamais paniquer, l'ASMCA a assuré, mettant en exergue les difficultés de la lanterne rouge. Désormais seul leader à la faveur de sa victoire bonifiée, Clermont a frappé un grand coup en passant Biarritz à la moulinette. De bon augure avant de rendre visite au Stade Français, lors de la 10e journée. Le BO, plus que jamais la tête sous l'eau, tentera de montrer qu'il n'est pas mort lors du derby du Pays basque face à Bayonne. Prochains matches: Stade Français-Clermont ; Biarritz-Bayonne BAYONNE-PERPIGNAN: 18-16 Lire aussi: La feuille de match Bayonne a tremblé Pour le compte de la 9e journée, Bayonne a résisté à la seconde période de feu de l'Usap pour finalement l'emporter dans la douleur (18-16). Ce duel de clubs malades tourne à l'avantage des locaux lors du premier acte. Ultra-dominateurs en conquête, ces derniers concrétisent leurs temps forts par la botte de Boyet (9-0, 20e). L'Usap souffre énormément et perd Vilaceca puis Tuilagi, deux leaders du pack, avant la pause (7e et 35e). Comme si cela ne suffisait pas, Porical laisse six points au pied en route (4e, 24e). Dans ces conditions, le score de 12-3 à la pause est flatteur pour les Catalans. Au retour des vestiaires, Heymans est proche de l'essai pour sa première sous le maillot basque (43e). Tout le monde voit l'Aviron gérer la fin de match sereinement mais c'était sans compter sur le sursaut d'orgueil usapiste. Malmené, en mêlée notamment, le pack sang et or sonne la révolte! Dans les 22, Laharrague délivre une passe au pied chirurgicale pour Chouly qui aplatit en coin (15-13, 57e). Le match est relancé! Néanmoins Perpignan ne profite pas de ses différentes opportunités en dépit du carton jaune d'Iguiniz (64e). O'Connor aplatit dans son en-but la passe au pied de Laharrague (64e). C'est ensuite Pérez qui commet un en-avant au moment d'aplatir (67e)! 18-16 score final. Bayonne a vacillé mais empoche quatre points qui lui permettent de sortir virtuellement de la zone rouge. L'Usap en revanche peut nourrir des regrets. La série noire se poursuit et atteint les quatre défaites de rang! Prochains matches: Biarritz-Bayonne ; Toulouse-Perpignan TOULON-BRIVE: 18-3 Lire aussi: La feuille de match Toulon sans éclat Pour la première de Bernard Laporte à Mayol, Toulon a dominé Brive (18-3) au terme d'un match très moyen. Si Wilkinson inaugure rapidement le tableau d'affichage (3-0, 3e), il ne se passe pas grand-chose lors des quarante premières minutes. Les Brivistes rivalisent devant, mais sont dominés dans le jeu au large, où les Varois se montrent plus tranchants que leurs homologues. Hormis un éclair de Wilkinson, qui retrouve un instant ses jambes de vingt ans (16e), aucune occasion ne vient ponctuer ce premier acte. Seule une deuxième pénalité réussie par l'ouvreur anglais (6-0, 23e) permet au score de bouger. Les coups de sifflet pleuvent en début de seconde période : Wilkinson (6/7 au pied au final) ne laisse pas passer les points et creuse l'écart (12-0, 53e). Les débats s'animent un peu dans les vingt dernières minutes , les esprits aussi : Henn et Kubriashvili laissent les deux formations à quatorze (65e). Si Bélie ouvre enfin le compteur briviste (12-3, 69e), Wilkinson brise rapidement, toujours au pied, les derniers espoirs brivistes (18-3, 74e). Sur la lancée de son bon début de saison, Toulon assure l'essentiel. Brive n'a pas démérité mais repart sans rien de Mayol. Prochains matches: Toulon-Agen ; Brive-Racing AGEN-MONTPELLIER: 18-12 Lire aussi: La feuille de match Agen grâce à Barnard! La botte de Barnard a fait la différence dans cette dernière rencontre de la 9e journée du Top 14. Agen s'impose logiquement (18-12) malgré une bonne résistance d'un Montpellier trop fautif. Les Héraultais sont les plus prompts à rentrer dans la partie et leur Argentin, Bustos Moyano, ouvre le score sur pénalité (0-3, 3e). Plus percutants, les visiteurs augmentent l'écart sur un drop de Fernandez des 30 mètres en face des barres (0-6, 12e). Mais peu à peu, Agen va revenir dans le jeu, grâce notamment aux nombreuses fautes montpelliéraines. Barnard va réussir trois pénalités d'affilée (16e, 19e et 30e), permettant à ses équipiers de prendre enfin l'avantage (9-6). Mais peu avant la pause, Montpellier égalise sur une nouvelle tentative de Bustos Moyano (9-9, 33e). Le festival de coups de pied se poursuit au retour des vestiaires. Bustos Moyano fait repasser Montpellier devant au score (9-12, 53e). Mais le MHR, plus combatif, se fait sanctionner à de multiples reprises, ce dont profite la botte de Barnard à trois reprises (56e, 65e et 68e) pour donner un avantage conséquent à Agen (18-12). Malgré une fin de match laborieuse des visiteurs, le score en reste là, Barnard trouvant le poteau (71e) et la transversale (78e). Forts de ce nouveau succès, les Agenais pointent à la 5e place au classement, Montpellier recule d'un rang et se retrouve désormais onzième ! Prochains matches: Toulon-Agen ; Lyon-Montpellier