Le "Biscotto", la peur de l'Italie

  • A
  • A
Le "Biscotto", la peur de l'Italie
@ Reuters
Partagez sur :

FOOT - L'Italie n'a plus son destin entre ses mains et redoute une élimination prématurée.

L'Italie a donné le bâton pour se faire battre. En partageant les points face à la Croatie, les hommes de Cesare Prandelli n'ont plus leur destin entre ses mains. Seule équipe avec le Brésil à pouvoir se targuer d’avoir un historique favorable dans les confrontations directes en phases finales de compétitions majeures.

L'Italie, principale menace pour l'Espagne

Après la logique et prévisible ballade de l'Espagne face à l'Irlande, voici donc la Nazionale, quatre fois championne du monde, en mesure d'être éliminée dès la phase de poules. La théorie du ‘’biscotto’’ (qui désigne dans une un arrangement tacite) fait beaucoup parler en Italie. Résultat : un match nul 2-2 entre la Croatie et l'Espagne rendrait vains les espoirs de qualification même en cas de large succès face à l’Irlande.

Le débat fait rage également de l'autre côté des Pyrénées où le journal Marca a ouvert vendredi matin une tribune. Argument avancé par le quotidien espagnol ? La plupart des Espagnols estiment que la Squadra Azzura est la seule équipe à même d’empêcher la Roja de réaliser son fantastique triplé. Les dieux du ballon rond auront-ils en tête de renvoyer l'équipe la plus titrée d’Europe huit ans en arrière ? Tout un pays, rassuré par la première prestation de ses protégés, s'en passerait volontiers. Affaire à suivre...