Le Bayern se fâche tout orange

  • A
  • A
Le Bayern se fâche tout orange
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Le club bavarois reproche aux Pays-Bas d'avoir fait jouer Arjen Robben blessé.

BUNDESLIGA - Le club bavarois reproche aux Pays-Bas d'avoir fait jouer Arjen Robben blessé. Le livre déjà bien épais des relations houleuses entre clubs et sélections vient de s'enrichir d'un nouveau chapitre. Au coeur de l'intrigue cette fois: Arjen Robben, les Pays-Bas et le Bayern. Et une thématique qui ne change pas: une blessure mal soignée et une (toujours trop) longue indisponibilité. Le feu follet néerlandais souffre d'une déchirure musculaire à la cuisse gauche et sera indisponible pour deux mois. Le Bayern accuse. "Il s'agit d'une blessure importante", a souligné le médecin du club bavarois Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt sur le site du club, évoquant un "trou de cinq centimètres dans le muscle". "Je trouve irresponsable que l'on n'ait pas diagnostiqué plus exactement cette blessure et que l'on ait laissé jouer Arjen." Les médecins de la sélection néerlandaise, qui n'ont pas donné suite aux propositions d'aide de leur collègue bavarois, sont clairement visés. "Encore une fois, nous devons payer les pots cassés d'une équipe nationale et pour des diagnostics incorrects. Nous sommes extrêmement déçus", a tonné le président du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge, qui en appelle à la FIFA pour agir en "médiateur entre les deux parties". Selon le Bayern, cette blessure est la conséquence d'une petite déchirure à la cuisse gauche que l'ailier gauche avait contractée avant la Coupe du monde lors du dernier match de préparation des Pays-Bas face la Hongrie (6-1). Absent lors de la phase de poules en Afrique du Sud, Robben avait effectué sa rentrée face à la Slovaquie, en huitièmes de finale (2-1). Plusieurs fois décisif, il avait été l'un des meilleurs Oranje lors de la finale, se créant deux énormes occasions devant Iker Casillas. "Ce diagnostic est naturellement un choc", a concédé le joueur, qui a admis dans la matinée avoir subi un "traitement agressif" pour pouvoir disputer la deuxième phase de la Coupe du monde. "Je me suis senti en forme, j'ai joué quatre matchs et n'ai pas senti de grande douleur." Dorénavant, c'est le Bayern qui va sentir un grand manque.