Le Bayern renverse la vapeur

  • A
  • A
Le Bayern renverse la vapeur
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Rapidement mené, le Bayern est parvenu à battre Manchester (2-1).

LIGUE DES CHAMPIONS - Rapidement mené, le Bayern est parvenu à battre Manchester (2-1)."J'espère qu'il va se calmer contre nous." Le voeu de Franck Ribéry à propos de Wayne Rooney n'a pas été exaucé. Après une minute seulement, le buteur de Manchester United a sévi ce mardi soir à l'Allianz Arena. Faut-il comprendre que le Bayern Munich, qui n'était pas favori avant cette double confrontation en quarts de finale de la Ligue des champions, ne pouvait pas rivaliser plus longtemps contre une formation favorite pour le titre ? Surtout pas ! Car les locaux ont montré de belles choses après la pause et sont parvenus à égaliser grâce à... Ribéry puis à l'emporter dans les arrêts de jeu par Olic (2-1). Un score mérité vu la multitude d'occasions qui s'est abattue sur la cage gardée par Edwin van der Sar en deuxième période. Avec Arjen Robben, le scénario aurait peut-être encore plus été à l'avantage des joueurs de Louis van Gaal. Mais l'ailier néerlandais, touché au mollet, a dû rester en tribune, laissant à Ribéry le soin d'animer le jeu offensif des Allemands. Vidic sur la transversale D'entrée, sur un coup franc excentré côté droit suite à une faute de Demichelis, Rooney s'est retrouvé seul devant le but munichois et a allumé Butt à bout portant (1-0, 2e). Dommage pour les Bavarois, qui ont dû se contenter avant le repos d'une seule véritable occasion signée Olic, d'un poil trop court sur une volée d'Altintop (28e). Les Mancuniens parviennent à défendre leur but jusqu'à un coup franc de Ribéry que Rooney a suffisamment détourné pour tromper son propre gardien (1-1, 77e). Très actif, Olic va donner la victoire aux siens. Après un bon travail tout en percussion de Gomez, pris entre trois défenseurs, le Croate surgit pour chiper le ballon dans les pieds d'Evra et venir tromper Van der Sar (2-1, 90e+2). Certes, les joueurs d'Alex Ferguson auraient aussi pu l'emporter si la barre transversale de Butt n'avait pas repoussé la tête de Vidic (83e). Mais dans l'ensemble, la détermination du Bayern Munch a payé. Un Bayern qui doit s'attendre à souffrir, comme l'AC Milan avant lui, dans l'enfer d'Old Trafford la semaine prochaine.