Le Bayern rechute

  • A
  • A
Le Bayern rechute
Partagez sur :

Après deux mois d'invincibilité et un net redressement en championnat, le Bayern Munich a repiqué, samedi, défait sur la pelouse de Schalke 04, là où il n'avait plus perdu depuis 2005 (2-0). Les Bavarois payent ainsi au prix fort leur manque de réalisme, et s'éloignent de fait des places d'honneur, loin d'un Borussia Dortmund d'ores et déjà sacré champion d'automne. Le club de Gelsenkirchen de son côté se donne de l'air.

Après deux mois d'invincibilité et un net redressement en championnat, le Bayern Munich a repiqué, samedi, défait sur la pelouse de Schalke 04, là où il n'avait plus perdu depuis 2005 (2-0). Les Bavarois payent ainsi au prix fort leur manque de réalisme, et s'éloignent de fait des places d'honneur, loin d'un Borussia Dortmund d'ores et déjà sacré champion d'automne. Le club de Gelsenkirchen de son côté se donne de l'air. Les Munichois se savaient menacés dans la Veltins-Arena. Sur une pelouse qui leur avait pourtant réussi ces cinq dernières années, eux qui restaient notamment sur trois succès à Gelsenkirchen, les Bavarois s'attendaient à être secoués en cette 15e journée de Bundesliga. Ils n'ont pas été déçus du voyage. Invaincus en championnat depuis le 3 octobre dernier et leur rencontre avec le leader Dortmund, les hommes de Louis van Gaal ont cédé. Faute de réalisme... Après une première période jouée à sens unique, marquée par trois arrêts de grande classe de Neuer devant Schweinsteiger (22e), Kroos (34e) et Lahm (38e), avant que ledit "Schweini" ne touche du bois (39e) entre deux tirs de près non cadrés de Gomez (30e) et Ribéry (43e), Schalke 04 s'est décidé à répliquer, ne tardant pas dès lors à faire mouche. Passée une reprise de Rakitic (48e), Jurado s'est ainsi chargé de libérer une Veltins-Arena pleine à craquer, garnie de 62 000 fans inconditionnels (1-0, 58e). Höwedes, remarquable dans son rôle défensif, ayant lui achevé le champion d'Allemagne sortant, non sans s'être appuyé sur le poteau (2-0, 67e). Cette victoire, Gelsenkirchen l'attendait depuis le 13 mars 2005. Avec d'autant plus de fébrilité cette fois que Schalke 04 demeurait sur un cinglant 5-0 encaissé devant Kaiserslautern - la pire déconvenue du club ces deux dernières décennies. Elle permet ce soir à Felix Magath, très controversé sur le banc ces temps-ci, de respirer, offrant du reste aux Raul et consorts quatre points d'avance sur le premier relégable, le VfB Stuttgart, tenu en échec plus tôt dans la journée par Hoffenheim (1-1). Incapable de s'imposer hors de ses bases depuis le 21 septembre dernier, le Bayern de son côté redescend au 7e étage, loin d'un podium accroché ce samedi par un Hanovre tombeur de Moenchengladbach (1-2). Loin surtout d'un Borussia Dortmund qui caracole en tête du classement avec dix longueurs d'avance sur des Mayençais surpris à Francfort (2-1). Un Borussia Dortmund tombeur dimanche de Nuremberg (0-2) et d'ores et déjà sacré champion d'automne outre-Rhin.