Le Bayern (presque) champion

  • A
  • A
Le Bayern (presque) champion
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Vainqueurs de Bochum (3-1), les Munichois sont quasiment assurés du titre.

BUNDESLIGA - Vainqueurs de Bochum (3-1), les Munichois sont quasiment assurés du titre.Au soir du match nul entre le Bayern et Moenchengladbach (1-1), la semaine passée - résultat qui avait valu à Schalke 04 de revenir à hauteur de Munich en tête du classement – Felix Magath, l'entraîneur du club de Gelsenkirchen, s'était laissé aller à une prédiction optimiste pour ses troupes, promettant aux Bavarois un faux pas au moins d'ici à la fin de la saison. Un présage qui, même s'il devait être avéré le week-end prochain, tandis que Ribéry et ses coéquipiers en découdront avec un Hertha Berlin qui ce week-end a fait ses adieux à l'élite en partageant les points avec Leverkusen (1-1), ne changerait rien à la condition de dauphin se son club.A 90 minutes du terme de l'exercice 2009-2010, le Bayern compte trois longueurs d'avance sur Schalke 04, mais aussi et surtout une différence de buts vertigineusement favorable (+39 contre +22). Autant dire une marge de quatre points insurmontable pour des Kuranyi et consorts qui ont baissé pavillon au plus mauvais moment. Comme à chaque fois qu'ils se sont retrouvés en position de force cette saison. Leaders à l'issue des 2e et 28e journées, les joueurs de Gelsenkirchen n'ont jamais su rester au faîte de la hiérarchie allemande plus d'une semaine, coupables alors de relâchements aussi soudains qu'inexplicables. Un mal dont le mal du jour aura été une nouvelle illustration.En lice pour un tripléFace à un Werder soucieux de protéger son troisième rang qualificatif pour le dernier tour préliminaire de la Ligue des Champions, Schalke a payé sa fébrilité au prix fort, cédant à deux reprises en moins de dix minutes, en début de seconde période, sous la pression d'Ozil et Almeida. Ce, tandis que le Bayern, de son côté, déroulait contre Bochum – un adversaire de moindre calibre il est vrai. Agressifs d'entrée de jeu, les Munichois se sont assuré la victoire en trois temps, tous imprimés par Müller aux 18e, 20e et 69e minutes, non sans le concours spectaculaire de Ribéry sur la deuxième réalisation de l'attaquant bavarois. Une démonstration à peine contestée par la réduction du score tardive de Fuchs sur coup franc.Ainsi assuré de compter dans sa vitrine un 22e bouclier de champion d'Allemagne dans quelques jours, le Bayern n'est pas rassasié pour autant, et entend désormais entrer dans l'histoire en signant un triplé Championnat-Coupe-C1 inédit outre-Rhin. Outre la finale de la Coupe d'Allemagne, le 15 mai prochain, face à Brême, Munich s'apprête à disputer sa première finale de Ligue des Champions depuis 2001, le 22 mai, contre l'Inter Milan. Quatre jours après avoir surclassé l'OL à Gerland (0-3), les hommes de Louis Van Gaal se sont offert ce samedi le luxe de préparer ces deux échéances imminentes dans la plus grande sérénité.