Le Bayern piétine

  • A
  • A
Le Bayern piétine
Partagez sur :

FOOTBALL - Le Bayern Munich a enregistré un nouveau match nul, face à Schalke 04 (1-1) lors de la 12e journée de Bundesliga.

Neutralisé par Schalke 04 sur sa pelouse (1-1), le Bayern a enchaîné un deuxième match nul consécutif en championnat à l'occasion de la 12e journée de Bundesliga. L'équipe bavaroise pointe désormais à six longueurs du leader, le Bayer Leverkusen, victorieux face à Francfort (4-0), vendredi.Daniel Van Buyten n'a pas oublié le passé. Avant de ressembler à un sportif de haut niveau, l'international belge évoluait comme attaquant dans les catégories de jeunes, il en a gardé quelques réflexes et fait également profiter le Bayern de cette expérience, lui qui a trouvé le chemin des filets cette saison à trois reprises dont deux en championnat.Samedi, son irrésistible attirance pour la surface adverse, principalement sur coup de pied arrêté, a permis aux Bavarois d'ouvrir le score, justement sur coup franc, face à Schalke 04 dans ce choc de la 12e journée de Bundeslisga. Le défenseur central munichois marquait peut-être là le but le plus facile de sa carrière en bénéficiant d'un ballon contré par le dos de Kevin Kuranyi, qui lui revenait dans les pieds à un mètre des buts vides (1-0, 31e).Le jeune Matip égaliseUn avantage réduit à néant juste avant la pause par le jeune Joel Matip, à peine 18 ans, dont la tête renversée trompait Butt, là aussi sur un coup de pied arrêté (1-1, 43e) avant que son coéquipier de la défense, Bordon, ne sauve ensuite la formation de Gelsenkirchen en taclant sur la ligne de but (45e + 1). Malgré l'entrée de Robben et Hamit Altintop en seconde période et une maîtrise supérieure du ballon, les hommes de Van Gaal ne parviendront pas à empocher les trois points.Suite à ce deuxième nul consécutif, une semaine après celui ramené de Stuttgart (0-0), les Bavarois se retrouvent à six points du leader invaincu, le Bayer Leverkusen, qui a poursuivi son festival vendredi soir en surclassant Francfort, 4-0). Et on ne peut pas s'empêcher de penser que l'absence de Franck Ribéry continue de nuire aux Munichois.