Le Bayern ne manque pas sa rentrée

  • A
  • A
Le Bayern ne manque pas sa rentrée
@ Reuters
Partagez sur :

ALLEMAGNE - En ouverture de Bundesliga, le Bayern l'a emporté sur Wolfburg (2-1).

ALLEMAGNE - En ouverture de Bundesliga, le Bayern l'a emporté sur Wolfburg (2-1). La saison passée, il avait fallu attendre la quatrième levée de Bundesliga pour voir le futur roi faire le plein de points. Après deux matches nuls et un revers concédé devant Mayence, le Bayern avait alors eu le déclic face à Wolfsburg, le champion sortant (3-0), à l'Allianz Arena. Des Loups qui ont vendu leur peau plus chèrement ce vendredi sur la pelouse bavaroise, en lever de rideau de l'exercice 2010-2011. Et pourtant la première période se sera jouée à sens unique. Avec très tôt, dès la 9e minute, le premier embrasement de la saison: une action d'école parfaitement exécutée techniquement par Kroos et Müller, conclue victorieusement par une reprise instantanée du second dans la surface de réparation (1-0, 9e). La sixième réalisation en six matches pour le nouveau "Bomber" de Munich – Coupe du monde comprise. Dès lors, totalement décomplexés, les Bavarois s'emploient à enfoncer le clou, sous l'impulsion de Ribéry. En l'absence de Robben, le feu follet français du Bayern se charge de semer la pagaille dans les rangs wolfsbourgeois, non sans l'appui de son compagnon du flanc gauche, le jeune Contento. Une entente cordiale qui aboutit à de nombreuses opportunités de but impliquant Müller notamment, malgré la relative discrétion d'un Klose un peu perdu, seul, sur le front de l'attaque munichoise. Au bout du suspense, Schweisteiger... A l'heure de la pause néanmoins, l'avance des hommes de Louis Van Gaal au tableau d'affichage n'excède pas la plus petite des marges (1-0). Qu'importe, l'essentiel est fait se dit-on alors, au vu de la domination des locaux. Mais c'est sans compter la réaction d'orgueil qui pousse le VfL à lâcher la bride au retour des vestiaires. C'est d'abord un poteau trouvé par Mandzukic qui sonne la charge des Loups (47e), avant le début du show Dzeko-Misimovic. Par quatre fois en l'espace de cinq minutes à peine, les deux Wolfsbourgeois se jouent de la défense du Bayern pour s'en aller défier Butt, en vain... En vain jusqu'à ce corner consécutif à une tentative de Misimovic détournée du bout du pied par le portier munichois. Du haut de son mètre 93, Dzeko catapulte alors le ballon dans la lucarne gauche de Butt (1-1, 55e). Une juste récompense, qui laisse la formation bavaroise un temps sans réaction. Mais alors que l'on se dirige vers un partage des points somme toute logique, en dépit de quelques banderilles lancées ici et là, par Dzeko ou Badstuber notamment, le Bayern parvient finalement à arracher la décision, sur un centre long de Ribéry et une reprise glissée décisive de Schweinsteiger au second poteau (2-1, 90e). On est alors entré dans le temps additionnel, et la pilule est difficile à avaler pour un Steve McClaren fou de rage sur son banc. L'Allianz Arena, soulagée, est en liesse. Les affaires ont déjà repris à Munich !